Rêvé dès 1984, l’Espace Diamant se concrétise cet hiver. Ce nouveau domaine skiable à cheval entre Beaufortain et Val d’Arly, est né du regroupement de Crest-Voland/Cohennoz, Flumet/Saint-Nicolas-la-Chapelle, Notre-Dame-de-Bellecombe, Praz-sur-Arly, et Les Saisies/Hauteluce/Bisanne 1500.

Douze nouvelles pistes, trois nouveaux télésièges quatre places entre les Saisies et Notre-Dame-de-Bellecombe sur la commune d’Hauteluce pour un investissement total d’un peu plus de 6 millions d’euros. Les responsables d’Espace Diamant Promotion, l’association créée spécialement pour la promotion de ce nouveau domaine skiable relié, n’en diront pas plus au niveau des chiffres. "Nous ne souhaitons pas communiquer sur un kilométrage de pistes tout simplement parce ce que ce n’est pas notre credo", explique Pierre Exandier, directeur de l’office du tourisme des Saisies et secrétaire général de l’association qui gère la promotion de l’Espace Diamant. "Le principal atout de ce nouveau domaine, c’est d’offrir du ski  balade dans des environnements superbes et variés, pour une clientèle davantage familiale que sportive".  Les habitués des Saisies et de Crest-Voland/Cohennoz auront toutefois la possibilité d’évoluer sur des pistes plus techniques en basculant sur Notre-Dame-de-Bellecombe, Flumet et Praz-sur-Arly. Les skieurs qui feront le trajet inverse pourront, eux, profiter d’un ensoleillement maximum sur Les Saisies.

Itinéraires à thème

Des forêts du Val d’Arly au panorama sur les sommets du Beaufortain, le tout dominé par sa majesté le mont Blanc, les skieurs de l’Espace Diamant auront de quoi se délecter les pupilles. Deux itinéraires fléchés de découverte du domaine seront d’ailleurs mis en place dès cet hiver. Et pour la saison 2006-2007, des itinéraires à thèmes (panorama, gastronomie, vie des alpages…) seront également aménagés, matérialisés sur le terrain par des panneaux d’information et autres tables d’orientation.
Lors de l’aménagement de ce vaste domaine, une attention toute particulière a été portée à la préservation de son environnement : installation des gares d’arrivée des télésièges de liaison en dessous des crêtes pour être les moins visibles possibles, réhabilitation de certains alpages qui, jusque-là étaient totalement abandonnés. Envahis par les aulnes verts, ils ont été nettoyés pour la création de nouvelles pistes et les agriculteurs pourront à nouveau les utiliser l’été prochain. La zone de nidification des tétras a été protégée. Enfin, certaines zones ont été ré-engazonnées pour favoriser la reprise de la végétation. "Notre but n’est pas de construire une usine à ski, mais de conserver notre esprit de stations-villages", résume Yann Jaccaz, directeur de l’office de tourisme de Praz-sur-Arly.

Martin Léger

Praz-sur-Arly sur le fil

A cause d’un système de billetterie incompatible avec celui des quatre autres stations de l’Espace Diamant, Praz-sur-Arly a bien failli ne pas faire partie de ce nouveau domaine. Le conseil municipal a finalement décidé, le 20 septembre, de changer de système de billetterie afin de rejoindre l’Espace Diamant, auquel Praz-sur-Arly était déjà relié skis aux pieds via Flumet et Notre-Dame-de-Bellecombe. Cette décision ne remet pas pour autant en cause la liaison, par bus, de la station haut-savoyarde avec l’Espace Evasion Mont-Blanc (Megève, Saint-Gervais…). Concrètement, les clients de Praz-sur-Arly pourront ainsi skier au choix sur l’Espace Diamant ou sur l’Espace Evasion Mont-Blanc, en achetant au besoin des extensions journée à leur forfait séjour Praz-sur-Arly (18 € par jour pour l’extension Evasion Mont Blanc, 15 € par jour pour l’Espace Diamant).