Onze ans après l’éboulement qui a mis à l’arrêt « la plus belle ligne des Alpes », le Petit Train de la Mure va pouvoir reprendre son exploitation commerciale en juin prochain (sous réserve évidemment d’une amélioration de la situation sanitaire).

Les travaux de remise en état de cette voie de chemin de fer touristique, commencés il y a trois ans, sont terminés et l’heure est aux tests des véhicules roulants totalement restaurés, ainsi qu’à l’installation des différents dispositifs de visite.

Au total un chantier de près de 35 millions d’euros, financé principalement par le Département de l’Isère (21,7M€) et son délégataire Edeis (6,6M€), auxquels s’ajoutent la Communauté de Communes de Matheysine (2 M€), la Région (2 M€) et l’État (2,3 M€).

Ce patrimoine du passé minier matheysin 100% électrique depuis 1903, va donc reprendre son service interrompu en 2010, sur un trajet raccourci de moitié, soit 15 kilomètres entre la Mure et la gare du Grand Balcon au dessus du lac du Monteynard. L’escale au musée de la Mine Image à La Motte d’Aveillans est toujours proposée en chemin.

La gare de la Mure devient un espace de découverte avec des aménagements ludiques et pédagogiques autour des lieux emblématiques de la Matheysine et d’objets ferroviaires remarquables. A bord du train, un contenu sonore bilingue anglais-français racontera le territoire et ses personnages au fil des siècles. Au terminus, parcours menant jusqu’à une vaste terrasse surplombant le barrage de Monteynard-Avignonet 150 mètres plus bas, le Belvédère.

petit train la mure
©CD38

Deux restaurants à chaque extrémité de la ligne, ainsi qu’une boutique, viennent compléter l’offre de cette infrastructure touristique qui vise les 100 000 visiteurs par an d’ici à cinq ans.

Ouverture de la billetterie mi-avril. Tarifs haute saison 25€ (adultes), 20€ (4-15 ans). 10 allers-retours par jour en pleine saison de 9h à 20h.

- Advertisement -