Frappée de plein fouet par la crise sanitaire, la montagne française s’est mise en ordre de bataille pour accueillir cet été les vacanciers. Mais quel sera son avenir post-Covid ? Un premier rendez-vous bilan et perspectives a réuni 250 personnes à Méribel les 23 et 24 juillet dernier.

Précédant la 10e édition du salon Alpes Home, les «Assises de la relance en montagne » organisées par Systemd ont réuni dans la station savoyarde 43 économistes, sociologues, acteurs professionnels, politiques et associatifs venus partager leur expérience et échanger sur les grands enjeux de la montagne demain.

Gilles Revial, cogérant du cabinet G2A Consulting a d’emblée pointé l’ampleur des difficultés rencontrées. L’hiver dernier s’annonçait excellent dans les stations françaises avec un fort démarrage aux vacances de fin d’année (+4,2 % de nuitées ) et en janvier (+ 4,1 %) et un solde positif de + 118 800 nuitées avant leur fermeture anticipée le 15 mars. Cet arrêt brutal a engendré une chute des nuitées de 21,4 % par rapport à l’hiver précédent (37 226 000 contre 47 372 200) et une perte économique estimée à 1,7 Md€ sur le réseau G2A (86 stations). Et bien des interrogations demeurent pour l’avenir.

Gilles Revial (à droite) a livré les premiers chiffres sur la prochaine saison d’hiver : en juillet les réservations sont en recul de 51% par rapport à juillet 2019 ©N.Ruffier

Mi-juillet, les réservations pour l’hiver prochain étaient en baisse de 51 % et même de 71 % sur le marché anglais selon l’étude menée par G2A Consulting auprès des TO. La moitié des professionnels sondés (100 TO et 600 hébergeurs et prestataires) se projetait alors sur des pertes d’activité de 30 % et plus l’hiver prochain. Savoir capter la clientèle domestique sera l’enjeu majeur dans toutes les stations. Comment ? « En répondant à la recherche d’authenticité des vacanciers» ont glissé l’explorateur Christian Clot et le cinéaste Jean-Michel Bertrand.

Nathalie Ruffier

Christian Clot, explorateur, chercheur et écrivain franco-suisse travaille sur la capacité de l’homme à s’adapter aux changements ©N.Ruffier

- Advertisement -