Le groupe TechnoAlpin, spécialisé dans les réseaux de neige de culture, annonce avoir travaillé sur 58 chantiers en France, en vue de l’hiver 2015, de la vente d’enneigeurs dernière génération à l’extension de pistes ou réseaux, en passant par la modification de pompage.

Les stations Iséroises ont largement fait appel à la filiale française de ce groupe italien, en particulier pour quatre projets dont le coût cumulé atteint 2 473 000 d’euros. Le chantier le plus médiatique est incontestablement celui de l’installation de 72 enneigeurs (66 perches et 6 ventilateurs) sur la mythique piste de Sarenne, à l’Alpe d’Huez (coût : 1 038 000 €). Un autre chantier d’envergure a eu pour cadre Villard-de-Lans (880 000 € investis), avec une extension du réseau de piste (l’installation comptera près de 325 enneigeurs automatiques) et l’optimisation de l’installation d’enneigement existante, qui va permettre à l’exploitant d’économiser près de 2000 m3/h d’air. La station voisine – Corrençon-en-Vercors, dont le domaine est relié à Villard-de-Lans – a elle dépensé 125 000 € pour l’extension de son réseau. Même chose aux Deux-Alpes, avec 430 000  € investis sur deux saisons.
TechnoAlpin a également signé plusieurs gros contrats à l’international, dont l’un en Russie, où le groupe s’est vu confier un important projet dans un très célèbre centre de ski sur les bords de la mer Baltique, à quelques kilomètres seulement de Saint-Pétersbourg : Ohta Park. La station disposait déjà d’un système d’enneigement, mais l’exploitant a voulu optimiser la capacité de production de l’installation. Vu le climat continental humide et des températures qui ne sont pas toujours favorables à l’enneigement, il a ainsi opté pour des enneigeurs capables de garantir des prestations optimales même en cas de températures marginales.
 

- Advertisement -