85 adhérents en 2012, année de sa création, et déjà 209 en 2016, soit 49 de plus qu’en 2015. Le Cluster Montagne est une organisation professionnelle qui a le vent en poupe auprès des acteurs de la montagne. Ces derniers viennent avant tout chercher auprès de ses équipes et de leurs pairs, des services et des compétences en matière de veille, de communication, d’innovation & développement, de formation de leurs collaborateurs ou encore de développement à l’international. Parmi les adhérents, 174 entreprises (26 institutions et 9 entités spécialisées dans la formation & la recherche) représentant l’excellence de la filière de l’aménagement de la montagne. Une industrie dont le chiffre d’affaires dépasse le millard d’euros et toujours très dynamique comme l’a rappelé le président du cluster, Xavier Gallot-Lavallée, lors de l’assemblée générale. Parmi les chiffres clés cités, ces derniers sont très parlant en matière de santé du secteur : 68% des entreprises de la filière ont vu leur chiffre d’affaires progresser ces cinq dernières années. 70% comptent embaucher en 2016, soit 10% de plus qu’en 2015 et elles sont plus de 80% à être confiante dans l’évolution de leur marché.
Des entreprises innovantes et qui exportent largement, avec le soutien du cluster qui a par exemple mené 34 actions à l’étranger l’an dernier, dont 8 missions phares aux USA, Kazakhstan, en Corée du Sud, au Monténégro, en Chine, en Inde, en Iran et… en Autriche. Le principal concurrent européen qu’il est indispensable de bien connaître pour que la montagne française y pousse ses pions.
Le président Gallot-Lavallée et Xavier Dullin, président délégué aux relations institutionnelles, aiment à rappeler que le Cluster Montagne est un projet collectif, une cordée pour reprendre le vocabulaire des montagnards. Face à la concurrence mondiale, c’est en étant groupé que le savoir-faire français pourra s’imposer dans les différents massifs du monde et notamment en Asie, où les JO de 2022 (Pekin) sont  organisés après ceux de 2018 en Corée du Sud.
En 2016, de nouveaux conventions de partenariat ont été signées avec l’Université Savoie Mont-Blanc et les ESF. Les pulls rouges, ardents défenseurs de la montagne tricolore, aux côtés des entreprises et organisations du secteur lors des opérations de communication et d’échanges internationaux, pourront en retour bénéficier désormais de la force de frappe du cluster, notamment en matière de formation.

- Advertisement -