Le Crédit agricole des Savoie et la Fédération française des clubs alpins et de montagne (FFCAM) ont signé une convention de mécénat pour la construction du nouveau refuge du Goûter. A la clé, une aide financière de 80 000€, qui fait de la banque mutualiste, un contributeur majeur à ce projet emblématique pour le territoire haut-savoyard.

C’est en juillet 2011 que le Crédit agricole des Savoie est devenu mécène fondateur du nouveau refuge du Goûter. L’aboutissement d’un travail entamé par les équipes locales du premier réseau bancaire des Savoie. Celles-ci entretiennent une proximité très étroite avec les acteurs économiques et sociaux du territoire sur lequel est implanté ce refuge, l’un des plus hauts de France. Elles ont porté le projet auprès de la commission de la caisse régionale dédiée au patrimoine savoyard qui, chaque année, accompagnée par la Fondation Crédit agricole Pays de France, retient plusieurs projets. «Depuis 1983, notre caisse régionale a apporté un soutien financier à une quarantaine de projets de sauvegarde et d’animation du patrimoine savoyard pour un montant global supérieur à 900 000 euros », indique Jean-Pierre Paviet, président du Crédit agricole des Savoie qui poursuit : « Notre banque, porteuse de valeurs humanistes, s’est d’emblée sentie en osmose avec le défi humain, technique et environnemental que représentait la construction du nouveau refuge du Goûter. Projet phare pour l’économie du territoire du Mont-Blanc, ce refuge est un lieu d’entraide et de solidarité pour que les hommes et les femmes puissent accomplir leur rêve d’ascension. Je suis fier de l’engagement de nos équipes et de nos sociétaires en faveur de ce projet, montrant une image de la banque à rebours de la finance sans visage qui fait la Une des médias».

Un chantier exemplaire 

La contribution du Crédit agricole des Savoie au financement de la construction du nouveau refuge du Goûter est la plus importante qu’il n’ait jamais accordée à un projet : 80 000 €. Un montant à la hauteur de ce chantier exemplaire qui fait de la banque verte son deuxième contributeur privé après le groupe Schneider Electric. Pour Georges Elzière, président de la FFCAM, maître d’ouvrage du chantier, ce soutien du Crédit agricole des Savoie a contribué à concrétiser sa reconstruction. Son coût global : 6,5 millions d’euros, dont 40% pris en charge par la FFCAM. «Le mécénat privé permet de réduire notre propre contribution financière et donne ainsi la possibilité à notre fédération de continuer à investir dans la rénovation de ses refuges», se félicite le président de la FFCAM qui, en effet, gère près de 130 hébergements de montagne, dont une vingtaine a été rénovée depuis 2000.
Sophie Chanaron

- Advertisement -