Si on ne connaît encore pas à ce jour ni la date, ni les modalités du déconfinement, et qu’il est donc impossible de savoir comment va se dérouler la saison de ski, les propos tenus hier sur Radio J par Elisabeth Borne peuvent raviver une lueur d’espoir pour les socios-pros des stations. La Ministre du Travail a en effet déclaré que « s’il est encore trop tôt pour dire si les stations de ski pourront ouvrir pendant les vacances de Noël malgré l’épidémie de Covid-19, les professionnels ne doivent pas hésiter à embaucher des saisonniers, quitte à demander ensuite du chômage partiel. Ça n’est pas banal de recruter puis de mettre (les salariés) en activité partielle, mais mon objectif est qu’on puisse le faire ». Rappelons que l’ensemble des stations de ski françaises emploient chaque année 120 000 saisonniers.


© Actumontagne

Autre bonne nouvelle : la stabilisation du nombre de personnes dans les services de réanimation en France. Si 270 personnes y sont entrées dans les dernières 24h (le chiffre le plus faible depuis le 26 octobre), 275 autres en sont sorties. Ainsi, pour la deuxième journée d’affilée, le solde de patients en réanimation est négatif. A l’heure actuelle, 4880 personnes sont toujours en réanimation. Des chiffres qui devront néanmoins continuer à baisser sensiblement pour espérer une ouverture des stations à Noël. Déjà surchargés à l’heure actuelle, les hôpitaux des régions AURA et PACA, particulièrement touchés par l’épidémie, n’auraient sans doute pas les moyens d’encaisser l’afflux de patients induit par les accidents de ski.

Photo de une © Matt Charland

- Advertisement -