Forte de deux années de pratique, la centrale d’information dédiée aux transports collectifs de la Savoie, Mobi’Savoie, vient de remanier son site Internet dupliqué d’ici octobre en quatre langues*. Celui-ci a drainé 150 000 visiteurs depuis son ouverture en septembre 2009, un trafic qui a généré quelque 110 000 ventes de billets en ligne.

Plus lisible et plus ergonomique, la version 2 de www.mobisavoie.fr offre des fonctionnalités inédites. Notamment un calcul d’itinéraire, qui établit en quelques secondes à partir des réseaux existants de trains, bus et autres cars départementaux, le trajet requis. Cela en fonction des critères spécifiés (le plus court, le plus rapide, avec le moins de correspondances possibles…). S’ajoutent d’autres informations sur le temps et le coût estimé de l’itinéraire. L’internaute peut désormais aussi créer son espace personnalisé pour garder en mémoire ses données ou être alerté par courriel de perturbations sur ses lignes empruntées. Ce calcul d’itinéraire est également accessible depuis un téléphone mobile à partir d’une plateforme spécifique http://mobile.mobisavoie.fr.

Le Conseil général de Savoie, qui, depuis trois ans, a musclé sa politique en faveur des transports collectifs -le budget annuel s’élève à 26 millions d’euros, dont 22 M€ pour les seuls transports scolaires – encourage aussi le co-voiturage. Le site dédié à ce mode de transport complémentaire aux transports collectifs, et qui était déjà accessible via celui de Mobi’Savoie, a lui aussi été relifté. Objectif, faciliter la mise en relation entre les personnes souhaitant profiter de ce mode de transport contribuant à réduire le nombre de véhicules en circulation. « En deux ans, le trafic routier a explosé. Il a été multiplié par deux hors période touristique », rappelle Hervé Gaymard, président du Conseil général. Le département travaille par ailleurs en concertation avec les acteurs du transport, notamment la société d’autoroute AREA, pour aménager des aires de stationnement dévolues au co-voiturage et lutter contre les parkings sauvages qui posent de vrais problèmes de sécurité.
Rappelons que Mobi’Savoie centralise les informations d’une dizaine de réseaux dont celui de Belle Savoie Express, qui réprésente 42 lignes régulières en dehors des périmètres de transport urbain. Une trentaine d’entre elles sont à vocation touristique et desservent en saison, hiver comme été, les stations de ski savoyardes, depuis les gares SNCF et les neuf gares routières départementales. Des lignes qui fonctionnent très bien, à l’image des deux lignes lac et montagne, activées l’été dernier. « La ligne des plages a enregistré 20 000 passagers cet été contre 16 000 à l’été 2010 », se félicite Jean Pirat, directeur des transports au Conseil général. « Idem pour les lignes Nature (Aix-les-Bains-Grand Revard-La Féclaz, Abertville-les-Saisies-Arêches/Beaufort, St-Michel-de-Maurienne/Valloire) empruntées l’été dernier par 9000 usagers ». 
Pour les réfractaires à Internet et ceux qui privilégient le contact humain, le réseau Belle Savoie Express met à disposition un centre d’appels accessible via un numéro indigo 0 820 205 330. Il mobilise douze téléopérateurs en moyenne (17 au pic de la saison hivernale) multilingues, 30 à 40% des appels émanant d’interlocuteurs étrangers. En décembre, la centrale reçoit jusqu’à 2000 appels par jour contre 200 par jour en moyenne pendant la saison d’hiver (et une quinzaine hors saison).

Sophie Chanaron

Photo : Hervé Gaymard et Gaston Arthaud-Berthet, vice-président du CG73, délégué aux transports

* français, anglais, allemand et italien

 

- Advertisement -