La municipalité de Saint-Gervais, en concertation avec les accompagnateurs en montagne de la commune et Luc Moreau, glaciologue, lance cet été sa randonnée des glaciers. L’initiative s’inscrit dans la démarche environnementale de la station baptisée « La Montagne à l’état pur ».

Saint-Gervais a trouvé la parade aux grosses chaleurs estivales : la fraîcheur d’un glacier. Cet été, les accompagnateurs en montagne de la station ainsi que Luc Moreau, glaciologue et docteur en géographie alpine, vous emmènent sur leurs traces au pied du glacier de Bionnassay. Cette langue de neige et de glace frôle le fameux Nid d’Aigle, point de départ de la voie normale menant au Mont-Blanc.
Outre l’attrait d’une randonnée aux portes de la haute-montagne, la sortie à la journée offre bien des agréments : découverte de la géologie et de la géomorphologie locales, plongée dans les secrets des glaciers et dans l’histoire du canton… Le périple commence à Saint-Gervais, à la gare intermédiaire du TMB (tramway du Mont-Blanc), train à crémaillère le plus haut de France, construit en 1907, et dont l’ambition a été, à l’origine, d’atteindre le toit des Alpes. Une heure de (re)montée dans le temps vous attend, épousant la cadence de la micheline. Le temps d’un arrêt à Bellevue pour récupérer Luc Moreau, arrivé de l’autre vallée, celle de Chamonix, et vous parvenez au Nid d’Aigle, posté à 2380 m.

Humeurs glaciaires

Près, tout près du glacier, le glaciologue décrypte le paysage, la morphologie de la mer gelée, vous conte ses humeurs… Ce jour fatal du 18 juillet 1892 où une poche d’eau incluse dans une masse glaciaire, cédant 1000 mètres plus haut, a causé dans sa furie la mort de 175 personnes. La catastrophe risque-t-elle de se reproduire ? « Il a tellement fondu ce glacier qu’il n’y a plus de risque », rassure Luc Moreau. Le temps d’une digression sur les effets du réchauffement climatique – »Il faut revenir au Moyen-Âge pour retrouver la position actuelle des glaciers, mais ils peuvent reculer ou gagner du terrain très rapidement »- et la petite troupe embarque à nouveau dans le train direction Bellevue. Ici, la randonnée débute véritablement. « On prend les gens avec nous pour la journée, rappelle Sylvie Marsigny, accompagnatrice en moyenne montagne, on remonte vers la langue terminale du glacier et on explique ce qui s’est passé dans les années 1980, puis on traverse un ‘‘pont himalayen » et on remonte au col de Voza »… Quelques variantes et déclinaisons plus tard, vous voilà de retour dans la cité saint-gervolaine, aptes à un repos bien mérité.

Laurent Gannaz 

Renseignements auprès du bureau des guides, tél. : 04 50 47 76 55.
La randonnée des glaciers encadrée par les accompagnateurs en moyenne montagne se déroule tous les mercredis des mois de juillet et août. Luc Moreau intervient en plus les 13 et 27 juillet ainsi que les 10 et 24 août.