Le Centre de Recherches sur les Écosystèmes d’Altitude (CREA Mont-Blanc) et la Communauté de Communes de la Vallée de Chamonix-Mont-Blanc viennent de lancer Wild Mont-Blanc, un nouveau programme de science participative auquel nous pouvons contribuer en restant à la maison ! Parfait en ces temps de confinement imposés par la lutte contre le Covid-19.

De quoi s’agit-il ? L’ONG scientifique, basée à Chamonix, a installé depuis 2018 une quarantaine d’appareils photos automatiques entre 1300m et 2700m d’altitude, sur différents versants du massif du Mont-Blanc. La fonction de ces pièges tout à fait inoffensifs ? Suivre l’activité des animaux pour améliorer la connaissance scientifique sur la biologie des espèces alpines et comprendre comment le changement climatique les impacte. Notamment dans leur répartition spatiale, leurs comportements ou encore leur rythme saisonnier. Passionnant !

Déjà 200 000 photos et 1500 contributions

Caméra installée à Blaitière © CREA Mont-Blanc

Plus de 200 000 photos ont déjà été prises depuis l’ installation des dispositifs numériques. C’est donc une masse importante qu’il faut déchiffrer et analyser. L’équipe du CREA Mont-Blanc sollicite ainsi l’aide du grand public pour identifier cette faune sauvage à partir des clichés réalisés et mis en ligne sur le site dédié où vous êtes encouragés à créer un compte pour plus d’interactivité (gratuit).
146 000 observations ont déjà été réalisées en seulement une semaine par quelque 1 500 participants.
Tout le monde peut contribuer à ce programme scientifique pédagogique financé par le Programme d’Investissements d’Avenir de l’ADEME et la Communauté de communes de la Vallée de Chamonix-Mont-Blanc.

MOULTRIE DIGITAL GAME CAMERA