Les stations de montagne ont leur charte pour le développement durable. Fruit d’un long travail entamé en 2006 par la commission Aménagement du territoire et développement durable de l’Association Nationale des Maires de Stations de Montagne (ANMSM), en partenariat avec l’Ademe et l’association Mountain Riders, elle a été présentée par l’ANMSM. S’inscrivant dans la continuité de la loi Montagne, elle a pour vocation d’inciter les stations de sports d’hiver et d’été à prendre davantage en compte les objectifs du développement durable dans leurs politiques publiques et à valoriser leurs initiatives. Son application est bien évidemment volontaire et fera l’objet de la publication d’un rapport annuel et d’un audit tous les trois ans. Elle requiert huit engagements principaux. Les stations qui s’y conformeront en développant un plan d’action sur 10 ans, se verront alors attribuer la mention « éco-station ».
Les huit engagements des Eco-stations :
– Promouvoir un aménagement durable des territoires
– Développer une politique durable de l’habitat, respectueuse du patrimoine bâti
– Préserver les paysages et les espaces naturels
– Promouvoir une gestion équilibrée des ressources, notamment l’eau et l’énergie
– Favoriser des modes de déplacements performants et respectueux de l’environnement
– Développer des activités touristiques en veillant à leur bonne intégration dans les paysages et à leur gestion respectueuse de l’environnement
– Sensibiliser les différents usagers de la station afin des les encourager à des comportements éco-citoyens
-Mettre en oeuvre un système transparent d’application de la charte et du contrôle de son respect