SCV-Domaine skiable, filiale de la Compagnie des Alpes, à qui les communes du Monêtier-les-Bains et de la Salle-les-Alpes ont renouvelé la délégation de service public, annonce la mise en place d’un programme d’ampleur de production d’électricité renouvelable. 

Ce projet inédit pour une station de ski, en partenariat avec la Caisse des Dépôts et co-financé par la Région Sud/Provence-Alpes-Côte d’Azur, fait appel à plusieurs technologies pour produire de l’énergie : l’hydroélectricité via le réseau de neige de culture, le photovoltaïque avec l’installation de 1420 panneaux solaires souples répartis sur les bâtiments, et le micro-éolien, avec l’installation de petites éoliennes.

À terme, 1420 photovoltaïques souples prendront place sur des infrastructures existantes, comme ici la gare des Vallons ©SCV-Domaine skiable

Objectif d’ici à 2021, produire 30% de la consommation électrique totale du domaine. Avec 2500 heures annuelles d’ensoleillement, un réseau dense de bassins versants et des cols d’altitude bien exposés au vent, Serre Chevalier dipose d’un riche patrimoine en énergies renouvelables (EnR). Pour limiter l’impact sur le paysage et les ressources, le déploiement du futur réseau d’énergies vertes, va effectivement se faire à partir d’infrastructures existantes. Ainsi, les gares des remontées mécaniques, le réseau de neige de culture ou encore les bâtiments tertiaires, vont servir d’hôtes aux équipements de production d’électricité. « Dès à présent, et quelques semaines après avoir obtenu la certification Green Globe, la mise en place concrète de cette initiative au service de l’environnement fait de Serre-Chevalier une station totalement engagée dans la transition énergétique. Au-delà de l’ambition, il faut retenir notre volonté à faire de la station un réel support de production d’énergie et la capacité du projet à être duplicable au sein de plusieurs autres domaines skiables », explique Patrick Arnaud, dg de SCV-Domaine skiable. Montant de l’investissement : 3,6 millions d’euros.