Pour la 11e année consécutive, les bénévoles du programme Phénoclim reprennent leurs observations de la faune et la flore des Alpes, des Vosges, du Massif Central et des Pyrénées. Date de floraison du noisetier, de débourrement du mélèze ou de feuillaison du frêne, autant d’évènements saisonniers que les chercheurs du Centre de Recherches sur les Ecosystèmes d’Altitude (CREA) rapprochent ensuite de leurs relevés climatologiques pour étudier l’impact du changement climatique sur la végétation en montagne. Tout le monde peut y participer en s’inscrivant sur www.phenoclim.org, un nouveau site Internet développé avec Orange.

La phénologie, étude des phénomènes saisonniers, est en effet l’un des indicateurs les plus directs et les plus pédagogiques du changement climatique.
Pour la première fois ce printemps, le CREA  lance en partenariat avec Orange, un nouveau site Internet www.phenoclim.org permettant à chacun de faire ses relevés, de visualiser ses données, et d’accéder à la connaissance scientifique sur le changement climatique en montagne de manière pédagogique. Une application smartphone Androïd est également disponible pour faciliter les observations sur le terrain. Outre sa technologie, l’opérateur téléphonique encourage l’engagement bénévole de ses salariés dans une démarche de science participative.

Sortie publique avec le CREA Mont-Blanc ©CREA Mont-Blanc

 

A noter que le CREA Mont-Blanc, qui suit aussi la phénologie de la faune, organise pendant les vacances de Pâques, deux sorties publiques les 25 et 26 avril, à Vallorcine près de Chamonix, pour découvrir les suivis des mésanges noires réalisés sur le terrain par les équipes du CREA. Information et inscription sur http://www.creamontblanc.org/sorties-d-une-journee/.

 

- Advertisement -