Evénement phare de la filière montagne cette année, le salon Mountain Planet est le lieu privilégié pour la remise de nombreux prix. Parmi ceux-ci, le Trophée de l’Eco-damage, organisé tous les deux ans par Mountain Riders et Kässbohrer E.S.E. et attribué aujourd’hui, aux Saisies. A travers cette récompense, il s’agit de valoriser les initiatives les plus emblématiques des stations dans la gestion globale du damage.

« Un trophée qui responsabilise tous les acteurs pour limiter l’empreinte écologique de l’activité de damage », a souligné Pierre Lestas, président de Domaines Skiables de France, venu avec Benjamin Blanc, président de l’ADSP – Association nationale des Directeurs de pistes et de la Sécurité des stations de Sports d’Hiver-, remettre le trophée.
Cette année, le jury a désigné trois finalistes : Les Saisies, Les Rousses et Oz-Vaujany, qui, il faut le noter, est équipé d’un parc de dameuses 100% Prinoth, concurrent de Kässbohrer ! Chaque finaliste avait présenté au jury ses initiatives vertes en matière de damage. Le verdict est donc tombé ce vendredi 15 avril : après Soldeu, l’Alpe d’Huez et Peyragudes, c’est la station des Saisies qui décroche le Graal ! Les Rousses se placent seconde et Oz-Vaujany complète le podium.
Les Saisies doivent leur première place à leur projet pilote de rapprochement des interfaces informatiques entre le pôle neige de culture et le pôle damage. La régie des Saisies prône une meilleure communication entre ces deux métiers au rythme de travail bien différent (les premiers travaillent le jour, les seconds la nuit). A la clé, une production optimisée de la neige de culture -la juste quantité-, la fin des gaspillages en énergie (électrivité) et en eau et in fine, des factures d’électricité et d’eau en baisse sensible. Michel Frison-Roche, le directeur de la régie espère prouver d’ici à quatre ans, qu’il est rentable d’investir dans l’optimisation du damage et que cela a un impact sensible pour l’environnement.
Pour Les Rousses, labellisée Flocon Vert depuis avril 2013, le jury a récompensé l’accompagnement QSE du service de damage, soit un travail préventif de sensibilisation des saisonniers sur la protection de l’environnement et un partage de l’information et analyse des indicateurs avec tous les membres du service damage (tenue d’un carnet de bord quotidien par les dameurs, réunion hebdomadaire sur la relation homme-machine…). Grâce à cette initiative, l’exploitant enregistre la casse de seulement 3 flexibles pour dix dameuses par saison. A Oz-Vaujany, la spl en charge de l’exploitation du domaine depuis 3 ans, a complètement réorganisé la distribution de carburant des dameuses. En installant un poste de distribution au centre du domaine skiable, les temps de damage ont été sensiblement optimisés et les gains de consommation en carburant notables : plus de 10 000 litres de carburant économisés, soit 1688 litres par dameuse cette saison (économie directe de plus de 6000€) et près de 30 000 kg équivalent CO² évité.