Station familiale et préservée, Praz-de-Lys/Sommand se reconnaît dans l’esprit du slow tourisme. Elle donne l’opportunité de pratiquer des activités douces et régénérantes, en communion avec la nature. Notamment des balades en raquette avec fondue, des soirées en chalet d’alpage, ou des bains de tourbière.

Je propose des balades en raquette épicuriennes. Pour le bonheur d’être en montagne, de voir des chamois, de magnifiques paysages. Et de déguster une bonne fondue. Un vrai moment de partage”, estime Mathias Mercier, accompagnateur en montagne et naturaliste dans la vallée du Giffre.

Départ le matin à Sommand, par un chemin piéton menant au col de la Ramaz. La pause au col permet de déguster une infusion aux plantes sauvages. Et d’observer des chamois peu farouches. Le petit plus : l’accompagnateur possède une longue-vue sur laquelle on peut adapter appareils photos et smartphones. La garantie de revenir avec de superbes photos.

Observation de la faune à la longue vue © Mathias Merci

Puis la balade reprend jusqu’au chalet Blanc. Un lieu privilégié, face au mont Blanc, où l’accompagnateur prépare le déjeuner : une fondue suisse. “Je trouve que c’est la meilleure fondue, avec du vacherin fribourgeois et du gruyère suisse. J’y rajoute du pesto à l’ail des ours, du vin de Savoie, du kirsch…”. Après un dessert composé de gelées de plantes sauvages concoctées par Mathias Mercier, c’est le moment de redescendre dans la vallée. Les yeux, l’estomac et le cœur rassasiés.

Une fondue au grand air, le bonheur !©Mathias Mercier

Le royaume du silence

L’accompagnatrice en montagne Carole Gauthier organise elle aussi des sorties en raquette où le but n’est pas de réaliser un exploit sportif, mais de passer de beaux moments en montagne.

L’originalité : ça se passe en fin de journée. Une balade facile d’une petite heure permet de voir des traces de cerfs, chevreuils et chamois. Puis d’accéder au chalet d’alpage de Carole, sur le plateau de Rontalon. “À l’écart des remontées mécaniques, cet alpage méconnu est le royaume du silence. Exposé plein sud, il ouvre le regard sur le mont Blanc, les Aravis, le Bargy…”.

Carole, qui adore cuisiner, a auparavant préparé le repas, très local : croziflette, salade et tarte aux myrtilles par exemple. Après ce dîner convivial, chacun reprend ses raquettes pour une descente à la lumière des frontales, tous les sens en éveil. Surtout celui de l’émerveillement.

Un chalet perdu dans la montagne ! ©Carole Gauthier

Des énergies apaisantes

Les bains de tourbière se vivent de la même façon que les bains de forêt. On se connecte au milieu particulier de la tourbière, pour en ressentir les énergies”, selon André Genin, accompagnateur à Praz-de-Lys/Sommand.

Pour cela, il invite les participants à une petite balade en raquette, au cours de laquelle il dévoile les secrets de la forêt et de ses habitants.

Bain de tourbière en forêt ©André Genin

Une fois arrivés à la tourbière, il explique pourquoi ce milieu, autrefois dévalorisé, est en fait précieux. La tourbière sert de zone tampon pour l’eau, en la retenant quand elle est en surplus, et en la restituant quand elle vient à manquer. Elle abrite aussi une faune et une flore spécifiques, comme des plantes carnivores ou des sphaignes, sortes de mousses aquatiques.

Puis vient le moment du bain de tourbière. “Un peu comme dans le yoga ou la méditation, on se relie aux énergies. Des énergies anciennes, liées au passé glaciaire de la tourbière, qui sont très apaisantes”.

Jeanne Palay

Photo de Une ©Mathias Mercier

  • Mathias Mercier : 06 80 87 52 79. 45 € la journée pour les adultes/40 € pour les enfants (à partir de 5 ans). 10 € la fondue.
  • Carole Gauthier : 06 85 75 43 30. 35 € la soirée pour les adultes/30 € pour les enfants (à partir de 8 ans). 5 € les bâtons et raquettes.
  • André Genin : 06 03 52 36 64. 24 € la demi-journée (à partir de 6 ans), matériel compris.
- Advertisement -