Depuis le 8 juillet, le funiculaire de Saint-Hilaire-du-Touvet a inauguré des nocturnes. Jusqu’au 26 août, cette remontée mécanique touristique, qui a fêté ses 90 printemps en 2014, fonctionne jusqu’à 22 heures le vendredi. « Pratique et écologique pour aller dîner dans l’un des restaurants du Plateau des Petites Roches ou pour profiter des lumières de la ville », argumente Antoine Mathieu, le directeur de la régie. Il a aussi noué un partenariat avec le restaurant panoramique du funiculaire sur plusieurs dates de l’été (14 août et 3 septembre). « Tarif réduit sur la montée en finiculaire et apéritif offert à l’arrivée », détaille l’exploitant. Le 14 août, les convives pourront profiter d’un belvédère exceptionnel pour admirer les différents feux d’artifice tirés en vallée ou dans les villages de Belledonne depuis la terrasse de l’établissement.

Autre bonne idée de l’été 2016, la location en gare d’arrivée de sept vélos à assistance électrique (7€ l’heure, 16€ les quatre heures). Un engin idéal pour aller sillonner les routes (et non les sentiers) du plateau sans forcer. Et découvrir en douceur ce territoire, hôte de la Coupe Icare, le rassemblement mondial numéro des parapentistes (43e édition du 22 au 25 septembre). Partie intégrante du Parc naturel régional de Chartreuse, le plateau est traversé par de nombreux chemins pour randonner à pied ou en VTT. Randos pédestres faciles conseillées, la boucle des Dioux et du moulin de Porte Traine (1h30) ou l’aller-retour à la table d’orientation du Bec Margain (45 mn) pour admirer le mont Blanc d’un côté, le mont Aiguille de l’autre.

Sophie Chanaron