Cet hiver 2010, particulièrement froid et plutôt bien enneigé, a donné à Bourg-d’Oisans des airs de Grand Nord comme jamais ! Vaste plaine cernée de montagne, la commune offre un terrain privilégié pour les activités nordiques. Après le ski de fond et la raquette, l’office de tourisme propose depuis cet hiver la pratique du chien de traîneau.

Ski de fond, raquettes et désormais balades en chien de traîneaux. Bourg d’Oisans, commune nature par excellence -elle bénéficie de plusieurs labels en la matière*- a tous les atouts pour devenir un site majeur pour ce dernier loisir, plébiscité dans toutes les stations de montagne qui le propose. Sous la neige, Bourg-d’Oisans prend des allures de Canada ou de Groenland, avec une plaine qui s’étend sur des kilomètres, depuis le hameau du Vert, en direction de Venosc. En découvrant l’endroit, Michaël Mesas, cavalier et musher installé au centre équestre de l’Alpe d’Huez, a été emballé ! « A l’Alpe, où nous sommes basés, l’exercice est rude pour les chiens en raison de l’altitude et de la pente. Ici, le relief est doux et leur convient bien. Ils peuvent galoper longtemps sans trop se fatiguer et pour l’initiation à ce sport, c’est idéal ».

La plaine de Bourg-d’Oisans offre de grands espaces qu’affectionnent les chiens nordiques

Pendant les vacances de février, Michael Mesas a encadré des sorties d’une heure dans la plaine de Bourg d’Oisans pour le plus grand bonheur des petits et des grands. Bien installés sur le traîneau tiré par six ou huit chiens, et piloté par un musher, ces candidats à l’aventure polaire ont pu découvrir ce site majestueux traversé par le Vénéon, et parsemés de petits lacs. Une ambiance Grand Nord que n’auraient reniée ni Jack London, ni Paul-Emile Victor !
A découvrir absolument l’hiver prochain, où ces balades en chien de traîneau devraient à nouveau être au programme de la station.
Sophie Chanaron

www.bourgdoisans.com

* Station verte depuis 1971, village de neige depuis 1981, Bourg d’Oisans fait partie du réseau Alliance dans les Alpes et abrite quatre sites Natura 2000 sur les 26 que compte l’Isère

 

- Advertisement -