La traversée des Crochues, dans le massif des Aiguilles Rouges, figure parmi les musts proposés par la compagnie des guides de Chamonix. Cette belle chevauchée fantastique sur le fil de l’arête représente une façon privilégiée de s’initier à l’alpinisme.

Pas besoin d’être un virtuose du crampon (il n’y a pas de glacier à traverser), ni même du chausson d’escalade. Pour Jean-François Collignon, directeur de la compagnie des guides de Chamonix, “la traversée des Crochues s’adresse à de bons randonneurs qui veulent faire une première course en rocher. Les enfants à partir de 12 ans peuvent aussi venir, s’ils sont en bonne condition physique car la marche est assez longue. C’est une première approche de l’alpinisme, une transition avec la randonnée : on progresse encordé, mais sur un parcours facile. Je la considère comme une course initiatique”.
Pour commencer, prenez le téléphérique de La Flégère, puis le télésiège de l’Index qui vous emmène à 2 385 mètres. La marche d’approche se fait sur une sente, puis dans un pierrier assez raide. “Dans ce couloir, il faut rester à gauche en montant, pour éviter les chutes de pierre”, précise Jean-François Collignon. Vous arrivez alors au col d’été des Crochues, à 2 700 mètres d’altitude environ, où commence la traversée des Crochues. Après cette heure et demie d’approche, où l’on voit souvent des bouquetins, il est temps de s’encorder et de prendre contact avec le rocher.

Montagnes russes
L’ascension débute par une cheminée que l’on gravit par quelques pas d’escalade. Le casque est bien entendu obligatoire, car il peut y avoir des chutes de pierre dans cette partie de l’itinéraire. Après cette cheminée de 35 mètres, vous marchez à corde tendue en terrain facile, sur le fil de l’arête, surtout en versant nord (côté chaîne des Fiz). Ce jeu de montagnes russes sur le rocher vous mène à une petite brèche qu’il faut franchir, puis à une très belle traversée aérienne, versant Chamonix (de l’autre côté de l’arête).
Ensuite, vous continuez sur le fil de l’arête jusqu’au sommet des aiguilles Crochues, à 2 837 mètres. C’est le moment d’admirer le superbe paysage de façon plus tranquille : le massif du Mont-Blanc juste en face, mais aussi le Buet et la chaîne des Fiz. Sentiment d’immersion totale en haute montagne…
Pour descendre de ce magnifique belvédère, reprenez le fil de l’arête jusqu’au col des Dards (2 790 m). Ce col marque la fin de la course d’arête, qui a duré environ deux heures et demie. Il vous reste à redescendre jusqu’au lac Blanc, soit en ramasse sur un névé, soit en suivant des cairns dans un pierrier s’il n’y a pas de neige. Du lac Blanc, un bon sentier ramène à La Flégère. Mais la tête, elle, reste encore longtemps accrochée là-haut, entre ciel et pierre…
Jeanne Palay
Compagnie des guides de Chamonix : 04 50 53 00 88.
Tarif : 220 € à diviser par trois maximum.

- Advertisement -