Après l’ouverture d’une première section de 10 kilomètres entre Saint-Joseph-de-Rivière et Saint-Laurent-du-Pont il y a deux ans, la Via Chartreuse s’offre deux kilomètres supplémentaires jusqu’à Entre-Deux-Guiers. Cette voie verte, dédiée aux mobilités douces, peut donc être empruntée par les cyclistes, les randonneurs, les joggers, les cavaliers, les poussettes et autres trottinettes ! Les exploitants agricoles pourront aussi l’utiliser pour accéder à leurs champs.

La Via Chartreuse ambitionne de développer le tourisme quatre saisons sur le territoire, tout en favorisant la mobilité active de ses habitants. Elle relie sur 12 kilomètres, et principalement à partir de sentiers existants, des sites d’intérêts naturels et patrimoniaux remarquables, comme l’espace naturel sensible des tourbières de l’Herrétang et la Tuilerie. La création de cette voie verte iséroise a fait l’objet de beaucoup de précaution pour en limiter l’impact écologique. Son revêtement est par exemple constitué de matériaux naturels compactés prélevés sur place. Il est perméable tout en étant résistant aux engins agricoles.

Les acteurs locaux se sont largement mobilisés aux côtés du Département de l’Isère, financeur intégral de la Via Chartreuse (2,2M€ TTC) pour mener à bien ce projet de mobilité verte lancé il y a de nombreuses années : les communes citées plus haut, la Communauté de communes Cœur de Chartreuse, le Parc Naturel Régional de Chartreuse, le Syndicat interdépartemental d’aménagement du Guiers et de ses affluents (SIAGA), les exploitants agricoles et les diverses associations.

Suivez la signalétique Alpes Ishere et ne manquez pas les cinq panneaux pédagogiques renseignant sur les richesses de ce parcours bucolique. Un parking a été aménagé à proximité de la RD 520 sur la commune de Saint-Joseph-de-Rivière.

Cyclistes sur la Via Chartreuse ©Département de l’Isère
- Advertisement -