Depuis mi-juillet, le refuge des Près, en plein cœur de la Réserve naturelle des Contamines-Montjoie, accueille ses premiers randonneurs. Un événement dans les Alpes, car si les rénovations de refuges de montagne sont monnaie courante, les créations sont rarissimes aujourd’hui. La compagnie des guides de Saint-Gervais-Les Contamines est à l’origine de ce nouveau venu dans le paysage, ouvert toute l’année. A découvrir à l’occasion de la Semaine Nature du 1er au 6 août, six jours d’animations autour du thème de la protection de l’environnement.

Lorsque ses randonnées l’amenaient à l’alpage des Près dans la Réserve naturelle des Contamines, Pascal Chapellan, guide de haute-montagne à la compagnie des guides de Saint-Gervais/ Les Contamines se désolait de voir le chalet d’estive se dégrader. Situé sur un replat à un peu moins de 2000 mètres, face au massif du Mont-Blanc, cet ancien bâtiment agricole n’était plus exploité depuis une vingtaine d’années. La faute à une modification des aires de production de l’AOP Beaufort qui à l’époque l’a placé hors zone à 150 mètres près !

En 2017, Pascal Chapellan, alors président de la compagnie des guides, propose au maire des Contamines-Montjoie de transformer cette construction en refuge de moyenne montagne, ouvert dix mois sur douze, une rareté dans les Alpes françaises. « Pour les clients, la perspective de belles courses en ski de randonnée l’hiver et au printemps, ainsi que de splendides randonnées pédestres à l’automne. Pour les guides, l’opportunité de travailler plus », argumente le porteur de projet à qui la commune a dit banco !

En 2017, La compagnie des guides crée une filiale, la SAS Refuge du Mont-Blanc, pour construire et exploiter la future structure, à la confluence de grands itinéraires de randonnées, comme le Tour du Mont-Blanc, du Tour du Beaufortain et le tout nouveau Tour du Val Montjoie.

Le nouveau refuge des Prés

Mais ce refuge à 2h30 de marche (728m D+) depuis le parking de Notre-Dame-de-la-Gorge, est bien plus qu’un hébergement d’altitude quatre saisons tout confort et éco-conçu. « Nous avons souhaité qu’il ait aussi une vocation pédagogique à destination des scolaires -mais d’autres publics ne sont pas exclus à l’avenir- pour une immersion de deux ou trois jours autour de deux piliers : l’environnement et la culture montagne », explique Pascal Chapellan. La sensibilisation au premier sera assurée par le Conservatoire d’Espaces Naturels de Haute-Savoie (Asters-CEN74), le gestionnaire de la Réserve naturelle, les guides se chargeant de faire découvrir le milieu montagnard et ses valeurs aux enfants.

La compagnie des guides de Saint-Gervais-Mont-Blanc a investi 1,7M€ pour donner une seconde vie à l’ancien chalet d’alpage des Contamines, avec le soutien du département de la Haute-Savoie et de la Région (311 000 € chacun), convaincus eux aussi qu’il était un outil de valorisation du territoire.

Sophie Chanaron

Pratique : 30 couchages répartis en dortoirs de quatre personnes. 70€ la nuitée en demi-pension. Réservation auprès des gardiennes, Adeline et Céline, au 06 61 86 50 43

Photo de Une : ©Les Contamines Tourisme

Protéger, gérer, sensibiliser

©Geoffrey Garcel

Plus haute réserve naturelle de France, la réserve des Contamines-Montjoie est entrée en avril dernier dans la Liste verte internationale des aires protégées et conservée. Une reconnaissance pour le travail de tous les acteurs qui veillent sur cet espace de 5500 hectares s’étageant de 1100 mètres jusqu’3892 mètres avec l’Aiguille de Tré-la-Tête son point culminant. Si cet espace protégé abrite une faune et une flore remarquables, il n’est pas pour autant sanctuarisé. Les activités humaines, comme le pastoralisme ou le tourisme y ont leur place, sous l’œil vigilant des gardes techniciens de la réserve gérée par le Conservatoire d’espaces naturels de Haute-Savoie/Asters. Cet été, période de forte affluence touristique, ils seront minimum deux sur le terrain pour sensibiliser le public au respect de ce patrimoine naturel fragile et éviter les conflits d’usages. Parmi les conseils de bonne conduite de Goeffrey Garcel, l’un des agents : tenir obligatoirement son chien laisse, rester à distance des chiens de troupeaux -pas de selfie avec un patou !-, ramener ses déchets, bivouaquer sur les deux aires dédiées ou encore ne pas allumer de feu de camp. Rendez-vous du 1er au 6 août pour la Semaine nature, coorganisée par la réserve naturelle et Les Contamines Tourisme.

- Advertisement -