Le relief vallonné de Chartreuse se prête à merveille à la balade en raquette. Présentation d’un itinéraire proche de Saint-Pierre-d’Entremont, qui permet de découvrir l’ambiance particulière de ce massif, avec Pedibus Randonnée, spécialiste de la raquette à neige.

 

L‘itinéraire qui mène au mont des Rigauds est facile (moins de 600 mètres de dénivelée) mais traverse des paysages très variés : cirque rocheux, pâturages, forêts, granges, falaises, hauts plateaux… À l’écart des grands sentiers d’été, il permet d’approcher l’intimité de ce massif secret au rythme de la marche en raquette, tout en douceur", estime Lionel Fouque, accompagnateur de Pedibus Randonnée (structure spécialisée dans la rando en raquette, basée à Saint-Pierre-d’Entremont).   

Le départ se fait à quelques kilomètres de Saint-Pierre-d’Entremont, au hameau de La Plagne (1 115 m), situé au coeur d’un cirque rocheux spectaculaire. Encore peuplé d’une quinzaine d’habitants, ce hameau est constitué de maisons cartusiennes typiques avec leur toit à quatre pans. Raquettes aux pieds, vous quittez La Plagne en direction du nord par un chemin assez large qui monte entre des alpages enneigés. Le paysage s’ouvre au fur et à mesure de la montée. Vous découvrez alors les Hauts Plateaux de Chartreuse et un rocher à la forme particulière appelé "la tête du lion", au-dessus du col de l’Alpette. La neige donne un aspect encore plus sauvage à cette réserve naturelle appelée les Hauts de Chartreuse.

 

Sous la grotte aux ours

Vous arrivez ensuite aux granges du Priz (1 209 m), utilisées pour entreposer du matériel agricole. Au milieu des granges, un très beau bassin creusé dans un tronc d’arbre a été fabriqué par un agriculteur de La Plagne. Ces bâtisses sont situées juste au-dessous de la Balme à Colon, une grotte où a été découvert le plus grand gisement paléontologique d’os d’ours des cavernes d’Europe. L’entrée de la grotte est visible depuis les granges. Tout en cherchant inconsciemment des traces d’ours dans la neige, vous repartez en direction du nord-ouest pour une descente très douce au milieu de clairières et de pâturages. Pas d’ours à l’horizon, mais une vue d’un côté vers le Granier et de l’autre vers la vallée des Entremonts. Vous passez au mont de la Grainerie (1 129 m), qui regroupe là aussi quelques granges, témoignant encore de la vocation agricole de la Chartreuse.

De là, vous bifurquez vers le sud par un large chemin enneigé qui descend légèrement. Vous traversez une route et vous remontez en face jusqu’au mont des Rigauds (1 129 m), but de la balade. Un site exceptionnel, à la fois grâce à ses granges alignées et à la vue très dégagée qui dévoile le Grand Som et une bonne partie du massif de Chartreuse. "L’idéal est d’arriver en fin d’après-midi, pour profiter du coucher de soleil dans cet endroit magique, situé au pied des falaises du Pinet. Cette belle balade peut se faire à la demi-journée, donc de préférence l’après-midi", s’enthousiasme Lionel Fouque. Après cette pause panoramique mémorable, il est temps de prendre le chemin du retour, en se dirigeant vers l’est à travers la forêt, puis en suivant une route forestière qui descend jusqu’à La Plagne.

Jeanne Palay

 

 

Pedibus propose des week-ends raquette comprenant deux randonnées avec un accompagnateur, l’hébergement et la nourriture pour 136 euros par personne. Tél. : 04 79 65 88 27.

La Ferme de l’ours : gîte de La Plagne où les repas sont élaborés avec des produits locaux. Tél. : 04 79 26 20 46.