Comptez trois heures trente pour cette escapade grand large au plateau des Bénés et à la cabane du Petit Pâtre, depuis le centre de Cordon en Haute-Savoie. Un classique du Pays du Mont-Blanc, offrant aux lève-tôt, la possibilité d’entrevoir chamois, bouquetins et autres gypaètes… Une jolie escapade d’automne.

A l’office du tourisme de Cordon, l’équipe d’accueil est formelle. La plus belle randonnée de la commune, c’est la montée au plateau des Bénés. En trois heures de progression facile, cet itinéraire conduit les marcheurs sur ce fameux replat, d’où l’on en prend plein les mirettes, tant le point de vue sur les massifs alentours est exceptionnel : chaîne du Mont-Blanc, des Aravis et des Fiz et vallée de Megève et de l’Arve. Arrivé au plateau, il est vivement conseillé de poursuivre jusqu’à la cabane du Petit Pâtre, soit une demi-heure de marche supplémentaire. Pour l’anecdote, c’est dans cet abri de berger qu’a été tourné, l’été dernier, un film de télévision sur Heidi, la production ayant flashé sur cet habitat rustique. L’endroit est bucolique à souhait, tapis de fleurs, et agréable pour pique-niquer et profiter encore et encore du panorama à 360° !

De grands mammifères

En traversant les alpages jusqu’à la cabane, et à condition de se munir de jumelles, on peut apercevoir le matin, moult spécimens de la faune montagnarde, gambadant dans la réserve des Aravis. Chamois et bouquetins y savourent l’herbe goûteuse dans laquelle, les yeux aiguisés apercevront peut-être des gypaètes. En chemin, depuis le village, les randonneurs croisent un intéressant patrimoine architectural : une meule à pommes, plusieurs fours à pain, des fermes bicentenaires, de beaux bassins en granite, des granges à foin…  Cette randonnée peut tout à fait s’envisager en famille, en dépit de rares portions un peu raides. La promesse de rencontrer des animaux et d’observer une flore abondante motivera les plus jeunes ou ceux qu’un peu plus de trois heures de marche et 1065 m de dénivelé pourraient rebuter !
Sophie Chanaron

Carte  I.G.N. 1/25000 2530 ET Topo détaillé à l’office de tourisme

Un balisage directionnel

Cet itinéraire bénéficie cet été d’un nouveau balisage directionnel, dans le droit fil de la signalétique qu’implante depuis plusieurs années le Sivom du Pays du Mont-Blanc, dans le cadre de la charte départementale Rando Nature. « Ce balisage est beaucoup plus lisible et confortable pour le randonneur, qui n’est pas obligé d’avoir une carte pour se diriger », souligne Ghislaine Ravanel, directrice du Sivom. Alors, enfilez de bonnes chaussures, prenez un sac à dos avec de quoi vous sustenter et suivez les panneaux !
Photo encadré : © Roselyne Blondet