Aux portes de l’agglomération grenobloise, cette balade familiale au pied du Vercors, permet de se balader au frais et de remonter jusqu’à la résurgence des Cuves de Sassenage, royaume de la fée Mélusine.

« Je vais le soir à Sassenage, voir les cascades du Furon, torrent qui est superbe en ce moment. Le Furon et les Cuves mériteraient dix pages… ». Même Stendhal— qui ne portait pourtant pas la région grenobloise dans son coeur — s’est laissé séduire par la magie de ce site. De nos jours, le contraste est encore plus grand entre l’agglomération oppressante et ce havre de paix et de fraîcheur très accessible.
Garez-vous sur le parking des Cuves de Sassenage (218 m), situé au-dessus du château de Sassenage. Devant vous, un sentier démarre par des marches, puis grimpe dans la forêt en rive droite du Furon. Les grandes falaises calcaire du Vercors masquent très rapidement le soleil, et la canicule grenobloise n’est déjà plus qu’un mauvais souvenir.  L’impression, très forte, de pénétrer dans l’intimité du Vercors, ne fera que s’accentuer.

Un miracle élucidé

Tout au long du sentier, de nombreuses plates-formes sont aménagées pour admirer, en contrebas, les chutes d’eau et les vasques du Furon. Le chemin continue à s’élever tranquillement et vous entendez le grondement d’une cascade, que vous ne découvrirez que depuis l’autre rive. Puis le sentier oblique vers les falaises et vous mène à la résurgences des Cuves de Sassenage (368 m). Là, un puissant torrent, le Germe, jaillit comme par miracle des entrailles de la terre. Une passerelle vous permet d’admirer cet impressionnant phénomène, qui est resté mystérieux jusqu’à l’exploration du gouffre Berger. Ce n’est qu’en 1956 que les spéléologues ont découvert un siphon où l’eau disparaît avant de ressortir dans les Cuves. Si vous avez le temps, vous pouvez d’ailleurs en profiter pour visiter les Cuves de Sassenage : ce dédale de galeries souterraines où grondent les eaux bouillonnantes du Germe fait partie des sept merveilles du Dauphiné. Jadis, on le fuyait plutôt car les Cuves étaient considérées comme le royaume de Mélusine, la fée des eaux, et avaient une réputation d’endroit maléfique.

Ensuite, faites comme le Germe, rejoignez le Furon. Pour cela, descendez quelques marches puis empruntez un petit pont qui enjambe le Furon. C’est en effet en rive gauche que vous allez redescendre et profiter des points de vue les plus spectaculaires sur les grandes cascades, les « marmites de géant » et les dalles de calcaire rendues complètement lisses par la force de l’eau. Puis les gorges s’ouvrent, la chaleur oubliée reprend ses droits, vous arrivez au-dessus des toits de Sassenage. Vous empruntez  le chemin des Côtes et retraversez le Furon sur un pont pour retrouver le parking.
Cette petite balade — qui dure environ une heure et demie pour 150 mètres de dénivelée — se fait facilement avec des enfants, captivés par la résurgence du Germe et les cascades.

Jeanne Palay

Office de tourisme de Sassenage : 04 76 53 17 17.