La pêche en lac de montagne demande un peu plus d’efforts que la pêche classique, mais apporte bien d’autres satisfactions. Le massif de Belledonne, constellé de lacs, se prête particulièrement bien à cette activité à la fois sportive et contemplative.

“Dans les lacs de montagne, on pêche des espèces particulières, comme le saumon de fontaine ou le cristivomer, qu’on ne trouve pas en plaine. On peut aussi avoir des truites arc-en-ciel, des truites fario ou des ombles-chevaliers. Mais on ne va pas pêcher en montagne que pour les poissons, car ce n’est pas là qu’on en attrape le plus. On vient surtout pour vivre un moment privilégié au bord d’un lac, dans un environnement exceptionnel”, résume Philippe Crouzet, animateur à la Fédération française de pêche.
Parmi les très nombreux lacs d’altitude de l’Isère, Philippe Crouzet a une petite préférence pour les Sept Laux, dans le massif de Belledonne. Au départ de Font de France (1 089 mètres), trois heures de marche sur un bon sentier sont nécessaires pour atteindre cette grappe de lacs, qui sont en fait plus nombreux que sept : toute une myriade de miroirs des cimes, petits et grands, dans un cadre magnifique, au pied du pic de la Belle Étoile. Une fois arrivé là, à 2 100 mètres d’altitude, le pêcheur n’a que l’embarras du choix pour s’installer, pendant que le restant de la famille fait le tour du lac, barbotte sur la rive, ou réalise l’ascension de l’un des sommets environnants.

A la fraîche
Il faut quand même savoir que le meilleur moment, c’est tôt le matin ou tard le soir, quand les lacs sont baignés de tranquillité. Les pêcheurs savourent alors leur intimité avec ces eaux que le soleil embrase. Pour cela, les Sept Laux ont un joker, qui évite de se lever à point d’heure : un refuge, situé entre deux lacs, permet de dormir sur place pour être là au bon moment.
“L’Isère recèle soixante lacs de montagne. Sachant que 80 % des personnes qui randonnent choisissent une destination lac, beaucoup pourraient aussi pêcher”, souligne Philippe Crouzet, qui souhaite partager sa passion. Pour vous jeter à l’eau en bonne compagnie, vous pouvez participer à l’une des journées d’initiation gratuites qu’organise régulièrement la Fédération française au bord d’un lac de montagne isérois. De quoi vous donner peut-être envie de pousser le bouchon un peu plus loin…
Jeanne Palay

Pour connaître la liste des guides de pêche en Isère, contacter le comité départemental de la Fédération française de pêche : 04 76 44 28 39. Tarifs pour une journée de pêche avec un guide : entre 140 et 250 € par personne.

 

- Advertisement -