Un itinéraire, trois possibilités ! En effet, cette randonnée au long cours reliant les retenues d’eau des quatre barrages du massif – La Girotte, Roselend, La Gittaz et Saint-Guérin – s’effectue aussi bien à pied, en VTT qu’à cheval. Que vous choisissiez de marcher, de pédaler ou de chevaucher, cette boucle est un véritable concentré du Beaufortain, avec en prime, un panorama en cinémascope sur les cimes du Mont-Blanc, de la Vanoise, de l’Oisans ou des Aravis. Idéal à l’arrière saison.

A pied : cinq étapes
Une belle randonnée sans difficultés techniques pour les piétons à l’exception du passage de la Grande Perrière. Les étapes varient entre 6 et 8 heures de marche quotidienne et alternent forêts, alpages et crêtes. 1- Beaufort ou Arêches – refuge de l’Econdu/refuge de La Coire ; 2- refuge de l’Econdu/refuge de La Coire – gîte d’alpage de plan Mya/refuge du plan de la Lai ; 3- gîte d’alpage de plan Mya/refuge du plan de la Lai – Refuge de la Gitte ; 4- refuge de la Gîte – chalet de Colombe (avec une variante comprenant l’aller-retour au col de la fenêtre, un des très beaux panorama sur le Mont-Blanc) ; 5- chalet de Colombe –Beaufort ou Arêches

En VTT : quatre étapes
Une randonnée de quatre jours minimum pour vététistes en bonne condition physique et expérimentés. Plusieurs passages requièrent le portage du vélo (col du Coin, la Grande Perrière). 1-Beaufort ou Arêches – refuge de La Coire ; 2- refuge de La Coire – gîte d’étape de Plan Mya ; 3- gîte de plan Mya –col du Joly/chalet de Colombe ou refuge de Roselette ; 4- col du Joly/chalet de Colombe  ou refuge de Roselette – Beaufort

A cheval : six étapes
Superbe chevauchée au long cours balisée par Equisabaudia. « L’été il y fait frais pour les chevaux, l’eau est partout et l’herbe très goûteuse », indique Marie-Odile Turrel, auteur du balisage du Tour du Beaufortain qui précise néanmoins que cet itinéraire s’adresse aux cavaliers et chevaux aguerris. Certains passages sont délicats, notamment La Grande Perrière par temps de brouillard. Le conseil de Raphaëlle Cardinal, animatrice sentiers d’Equisabaudia, faire tracer sa carte IGN avant de partir par la responsable du massif, Claire Briançon. www.equisabaudia.com

1- Beaufort Domelin (camping où l’on peut laisser son van) – refuge de la Croix-de-Pierre ou refuge de Bellastat (on peut aussi partir d’Arêches où le parking de La Serraz est mis à la disposition des vans, soit une 1h30 de plus jusqu’à Beaufort) ; 2- refuge de la Croix-de-Pierre ou refuge de Bellastat – chalet de Colombe ou refuge de Roselette ; 3- chalet de Colombe et refuge de Roselette – plan Mya ; 4- refuge de plan Mya –refuge de La Coire ; 5- refuge de La Coire ou Gîte de l’Econdu – refuge de l’alpage ; 6- refuge de l’alpage – Arêches ou Beaufort

Recommandations à tous :
– Ce circuit nécessite pour certains passages, de savoir lire une carte (IGN Carte Massif du Beaufortain /Espace Mont-Blanc au 1/30 000 et  Top 25 carte IGN 1/25 000 Massif du Beaufortain 3535 OT ET). Il faut aussi savoir s’orienter avec une boussole. Adaptez-vous aux conditions du jour et demandez à votre gîteur des précisions sur l’étape à suivre
– Tous les hébergements offrent un confort appréciable et une table qui fleure bon la cuisine savoyarde, que chaque hôte personnalise.
– Enfin, tous les refuges sont accessibles en voiture ce qui vous permet de « voyager » plus léger ! Renseignez-vous auprès de chaque hébergeur pour mettre en place une logistique adaptée.
– Sachez que dans le Beaufortain, la montagne n’est pas un bien public. Les terrains que vous traversez sont privés. Aussi, pensez à bien refermer les parcs derrière vous et à ne pas vous écarter des sentiers pour préserver l’herbe sans laquelle point de délicieux beaufort !

Leur avis :

Felix Cuvex Combax

Il est le Monsieur cheval du Beaufortain ! Pionnier des sports équestres dans le massif, il dirige l’unique centre équestre du massif, le Ranch, aux Saisies. Une affaire familiale puisque « le cow-boy du Beaufortain », travaille avec ses deux filles Delphine et Bérénice, accompagnatrices de tourisme équestre, et que son fils gère le refuge de la Croix-de-Pierre au col de Véry. Doté d’un piquet d’une quarantaine de chevaux et poneys, le Ranch propose des sorties très variées : balades d’une heure pour les débutants, randonnées à la ½ journée, randonnées avec des ânes, excursions sur plusieurs jours. Ses musts : la nuit au refuge de la Croix-de-Pierre tenu par François et Stéphanie, où depuis l’an dernier on peut dormir dans une yourte mongole, et justement le circuit des quatre lacs. « Un itinéraire très varié que j’organise plutôt à partir de fin août mais que je peux mettre en place à la demande ». Partir avec lui, c’est le gage d’une découverte privilégiée du massif dont il connaît les moindres recoins, notamment ceux propices aux chevauchées fantastiques…
Contact : 06 81 40 19 96

Thierry Szalay

Accompagnateur en moyenne montagne, brevet d’état VTT, il fait partie du bureau des guides et des accompagnateurs du Beaufortain. Si pour lui, le circuit des quatre lacs reste à pied, accessible au plus grand nombre, en revanche, en VTT, il ne s’adresse aux vététistes chevronnés. « Les quatre lacs forment un itinéraire de montagne qui enchaîne les montées et les descentes pour lesquelles il est indispensable d’être un vététiste confirmé. Il offre un panorama très ouvert et permet surtout de montrer une montagne vivante à ceux qui la parcourent. «Tout en donnant l’impression d’être à l’écart des grands flux, le circuit permet de côtoyer les alpagistes et de faire de formidables rencontres ». Dernier atout : « le savoir-faire culinaire des hébergeurs du circuit qui mitonnent de délicieux petits plats avec les produits locaux. Rien de tel pour attaquer votre journée de rando ! ».
Bureau des AMM : 06 23 47 05 93

Claire Briançon

Depuis trois ans, cette jeune femme pétillante épaule son mari Sébastien dans la reprise en main du gîte d’étape de Moliessoulaz à Queige. Fana d’équitation, elle en a aussi fait un relais équestre très accueillant. Devenue le nouveau relais de l’association Equisabaudia pour le Beaufortain, elle est le contact incontournable de tous les candidats à la randonnée équestre dans le massif. Après Marie-Odile Turrel, c’est à elle qu’incombe dorénavant le balisage du circuit des quatre lacs. Un énorme travail de reconnaissance sur le terrain mais aussi de rencontres avec tous les propriétaires fonciers pour obtenir les droits de passage. Pour elle, cette boucle dévoile l’âme du Beaufortain qu’à cheval on pénètre de plus haut, le pied libéré. « Ce circuit offre une équitation très variée, emblématique de la randonnée équestre en montagne, qui est un vrai régal, à condition d’avoir les bases et une monture rompue à l’exercice ».
Tél : 04 79 38 02 58

- Advertisement -