Ville du piémont, Moûtiers s’emploie depuis plusieurs années à valoriser son image. Patrimoine, animations toute l’année et proximité avec les plus grandes stations de sport d’hiver, voilà les atouts sur lesquels la cité capitalise pour passer du statut de ville de passage à camp de base.

Le 1er décembre, Moûtiers lance la 4e édition de son concours photos sur le thème « Instants moûtiérains », qui court jusqu’en septembre. « L’idée, c’est de montrer combien il fait bon vivre ou séjourner à Moûtiers, grâce aux instantanés qu’auront captés les photographes », explique Valérie Thomas de l’office de tourisme. En effet, la capitale de la Tarentaise vaut bien plus que ce qu’elle offre au premier regard. Située en fond de vallée et cernée par les montagnes, la cité savoyarde pourrait faire craindre une atmosphère confinée, une ambiance morne et un intérêt touristique limité.
L’office de tourisme lutte contre ces clichés et « positive ». Moûtiers, une ville coincée entre les montagnes ? Non, plutôt une ville au carrefour des plus grands domaines skiables du monde : les 3 Vallées, Paradiski, Espace Killy ! La cité se trouve aussi à une poignée de kilomètres des stations thermales de Brides-les-Bains et La Léchère, ou de petits villages typiques qu’on peut visiter en raquettes quand la neige est là.

Le marché de Moûtiers sous le pinceau du peintre André Chaffardon

Des animations régulières
Moûtiers, une ville où il ne se passe pas grand chose ? Au contraire, elle est animée tout au long de l’année avec des expositions, des braderies des commerçants, des spectacles de rue, des concerts, un grand marché deux fois par semaine (mardi et vendredi matin), où les étales regorgent de produits frais et du terroir. Depuis octobre dernier, une nouvelle équipe a relancé le comité des fêtes pour fédérer toutes les associations et développer l’animation pour toutes les générations. Serge Regazzoni, son dynamique président, peaufine les dernières préparations des fêtes de Noël avec les différentes parties prenantes (OT, mairie, associations, bénévoles).
Moûtiers, circulez, il n’y a rien à voir ? Que nenni ! L’ancienne Darantasia abrite un patrimoine important, dans lequel se détachent sa vaste cathédrale au cœur roman datant du XIe siècle et ses ruelles anciennes. Elle compte deux musées, un consacré aux traditions populaires, totalement rénové et agrandi l’an dernier, et un autre qui retrace l’histoire de la ville et de la Tarentaise, depuis l’Age des métaux, jusqu’au rattachement de la Savoie à la France.  Des visites guidées sont organisées chaque semaine pour partir à la découverte des richesses patrimoniales de la ville,  où par ailleurs, les  artistes sont accueillis à bras ouverts, avec des lieux mis à leur disposition, le hall d’accueil de l’office de tourisme et les salles du centre culturel. Et les expositions s’enchaînent dans la cité qui organise depuis bientôt trente ans, un grand salon de peinture et de sculpture, dont la renommée dépasse largement ses frontières. Qu’on se le dise, Moûtiers ne manque pas de relief !
Sophie Chanaron

 

©OT Moûtiers