Accompagnateur en montagne et photographe professionnel, Jérôme Ballet propose des randonnées photos à la journée, notamment aux alpages de Mayères, près de Sallanches. Une excellente occasion d’observer la nature sous un autre jour et d’immortaliser les flamboyantes couleurs d’automne.

Lorsque vous partez randonner, c’est certes pour le plaisir de marcher, de prendre un grand bol d’air pur, mais aussi (surtout) afin d’en prendre plein les mirettes, n’est-ce pas ? Alors que diriez-vous d’une randonnée photo pour capter les belles couleurs d’automne dans les environs de Sallanches ? « Sur ces balades, on n’est pas là pour marcher à fond la caisse. On cherche simplement à mieux découvrir la nature et la montagne », explique Jérôme Ballet, créateur d’Altitude Image, qui propose entre autres des randonnées et voyages autour de la photo.

Chalets à l'alpage de Mayères  ©Jérôme Ballet/Altitude Image

Cet accompagnateur en montagne n’hésite pas à emmener ses clients en direction de l’alpage de Mayères, au-dessus de Sallanches, « parce qu’il y a de jolis paysages et des chalets qui donnent du cachet à la photo ». Afin de capter les magnifiques couleurs rouges, jaunes et orangées de l’automne, ces randonnées se font de préférence le matin (vers 7h30-8h) ou en fin d’après-midi (au soleil couchant), «les lumières rasantes font davantage ressortir ces belles couleurs. En milieu de journée, la forte intensité du soleil va trop écraser les paysages et les teintes».

Bien sûr, Jérôme Ballet vous donnera des conseils d’ordre technique. « On va travailler sur l’ouverture et la vitesse notamment. Une fois qu’on a compris ces notions, et d’autres comme l’Iso, on a de bonnes bases de départ. L’idée, c’est d’oublier le tout automatique. J’essaie d’apprendre aux gens à régler l’appareil en fonction de la scène, du sujet, de ce qu’ils veulent mettre en valeur ».

©Jérôme Ballet/Altitude Image

Quel que soit l’appareil photo dont vous disposez (compact, bridge, reflex…) vous pourrez progresser à l’écoute de Jérôme Ballet, parce que tout n’est pas qu’une question de matériel. « Je ne vais pas demander aux particpants d’investir 2000 euros dans un appareil photo. Nous allons travailler avec leur équipement. Et si je suis là pour apporter des éléments techniques, la photo ne démarre pas quand on appuie sur le déclencheur. Il faut au préalable réfléchir à la façon dont on compose sa photo. Où place-t-on l’arbre ou le chalet pour le mettre en valeur, comment cadre-t-on le ciel ? ». Bien photographier la nature, ça s’apprend !

Martin Léger

photos ©Jérôme Ballet/Altitude Image