Avec 100 km d’itinéraires de balades pour les piétons comme pour les vététistes, Sallanches dispose d’une vaste offre de randonnée, pourtant assez méconnue. Présentation avec Pierre Brugière, le directeur de l’office du tourisme.

actumontagne.com : Où peut-on randonner lorsqu’on est en vacances à Sallanches ?

Pierre Brugière : Sur un très vaste territoire, entre la plaine de Sallanches, à 500 mètres d’altitude, et la Pointe Percée (2743 mètres), le point culminant de la commune. On peut diviser ce territoire de randonnée en trois secteurs. On y trouve une grande variété de chemins et de paysages, notamment entretenus et balisés par personnel de la mairie : de la forêt jusqu’à 1800 mètres, puis des alpages et un paysage plus minéral si on monte encore.

actumontagne.com : Pouvez-vous nous détailler ces trois secteurs de randonnée ?

PB : Le premier se situe en plaine, autour des lacs des Ilettes. C’est de la balade familiale, très accessible, à l’image de celle qui va à la cascade d’Arpenaz (55 minutes au total, et aucun dénivelé). On peut aussi pratiquer la marche nordique, le VTT ou le VTT électrique sur des sentiers dédiés. Le deuxième secteur s’étage entre Sallanches et 1500 mètres d’altitude, avec un accès aux alpages et aux refuges. Les 4×4, VTT, VTT électriques et joëlettes (fauteuils de randonnées pour les personnes handicapées ou à mobilité réduite) empruntent des pistes assez larges et roulantes, alors que les marcheurs évoluent sur des sentiers monotraces. Sur ce secteur, le Sentier du Gypaète – ce grand vautour réintroduit en Haute-Savoie en 1987 – pour monter à l’alpage de Doran, est la randonnée phare. La balade qui monte aux chalets de Mayères (1600 m) depuis le parking de Burzier (1000 m) est aussi une belle randonnée familiale. Enfin, le troisième secteur de randonnée est plutôt typé haute-montagne. Depuis les refuges situés dans les alpages, on peut aller chercher des sommets comme les Quatre Têtes, la Gouille des Fours ou la Pointe Percée.

actumontagne.com : Mais là il vaut mieux partir accompagnés par des professionnels ?

PB : Absolument car il y a quelques passages d’escalades avec notamment quelques cheminées. Vous pouvez faire appel au bureau des guides de Sallanches. Nous avons aussi des accompagnateurs qui proposent des formules yoga et randonnée. Deux associations œuvrent également pour rendre la randonnée accessible aux personnes handicapées, avec des fauteuils dédiés  : Altitude Nature au Pays du Mont-Blanc et Loisirs Assis Evasion.

Propos recueillis par Martin Léger

Plus d’infos sur www.sallanches.com

 

© Baptiste Chaboud-Crousaz