Du nom du sommet auquel elle donne accès (2360 m), cette via ferrata est relativement facile, surtout sur sa première partie. Mais elle se mérite ! Il faut 45 mn de marche pour atteindre son point de départ, depuis le parking du refuge du Plan de la Lai. Un bon moyen pour éviter sa surfréquentation ! Comprenant deux parties avec un échappatoire possible, cet itinéraire ludique offre une ambiance très aérienne. En particulier lors du passage du pont népalais, suspendu à plus de 30 mètres au-dessus du vide, en surplomb du lac de Roselend. Le parcours se termine par l’insolite traversée d’une galerie de 100 mètres de long, vestige d’un projet routier jamais réalisé !  « Quel que soit l’endroit où les ferratistes regardent, les paysages sont magnifiques. Vue panoramique  sur le barrage de Roselend en contre-bas, le lac de la Gittaz, la Pointe de la Terrasse, les sommets de la Vanoise ou bien encore le mont Blanc », détaille Florent Besses, du service activités de pleine nature la Communauté de communes du Beaufortain. La via ferrata est en accès libre, mais un matériel spécifique est obligatoire. Pour les non-initiés à l’escalade, il est conseillé de faire appel à un guide.