Les dômes de Miage, à plus de 3 600 mètres, sont accessibles en deux jours de ski de randonnée à partir des Contamines-Montjoie, avec une nuit au refuge des Conscrits. Cette course glaciaire représente à la fois une superbe balade à la montée, et du grand ski à la descente, à la portée de la plupart des skieurs en bonne condition physique.

Le voyage aux dômes de Miage n’est pas un aller-retour mais un itinéraire en boucle : on monte par le glacier de Tré-la-Tête et on redescend par celui d’Armancette, qualifié de "plus belle descente du massif" par les guides locaux. Il se déroule dans un cadre assez sauvage, car ce secteur du Mont-Blanc n’est desservi par aucune remontée mécanique : assez rare pour être apprécié ! Il est accessible à la plupart des skieurs ayant une bonne condition physique, car c’est une course sans grosse difficulté technique mais assez longue.
Le départ se fait des Contamines-Montjoie, en général du hameau du Cugnon (1 160 m). En cas de fort enneigement, il est néanmoins préférable de démarrer de Notre-Dame-de-la-Gorge, pour éviter un passage qui peut s’avérer dangereux. Du Cugnon, un sentier assez raide au départ se dirige vers le refuge de Tré-la-Tête en une grande traversée. Après ce premier refuge, montez jusqu’à un gros cairn. Là, il faut descendre à droite en direction du glacier de Tré-la-Tête par un passage qualifié de "mauvais pas". Skis sur le sac à dos, il faut en effet traverser des barres rocheuses sur un sentier escarpé, heureusement assez court.

Destination beauté

Après avoir rechaussé les skis, vous remontez le glacier de Tré-la-Tête, au début par son milieu, puis en rive droite pour éviter de gros et très esthétiques séracs. Dans ce cadre très haute montagne, vous découvrez progressivement une vue sur l’aiguille de Tré-la-Tête, le versant ouest du mont Blanc et l’aiguille de Bionnassay. Après les séracs, le terrain devient plus plat et vous continuez à remonter tranquillement le glacier en vous gavant les yeux de toute cette beauté à l’état pur. Un drapeau sur la gauche signale le chemin montant au refuge des Conscrits (2 602 m). Nouvellement reconstruit, ce refuge très agréable et lumineux laisse entrer le soleil et le splendide paysage.
Le lendemain, skis aux pieds, vous traversez à flanc au-dessus du glacier, que vous rejoignez sous la pointe des Conscrits. Vous remontez ensuite le glacier assez peu pentu, d’abord en rive droite, puis au centre pour éviter des crevasses, tout en admirant les belles pentes de l’aiguille de Tré-la-Tête et la majestueuse face ouest du mont Blanc, de plus en plus présente. Avant le col Infranchissable, bifurquez à gauche et montez en direction du col des Dômes. Du col, vous découvrez une vue plongeante sur la vallée. Suivez l’arête en direction du dôme central (3 633 m), qui s’atteint skis aux pieds. Continuez la traversée à pied sur l’arête, qui devient plus effilée, jusqu’au dôme suivant.
Après une pause panoramique et calorique, vous rechaussez les skis pour descendre sur le glacier d’Armancette, qui vous offre ses belles pentes soutenues. En bas du premier étranglement du glacier, tournez à droite et quittez le glacier. Un cairn marque le début d’une grande traversée menant jusqu’au lac d’Armancette. Puis vous rejoignez un chemin qui redescend jusqu’aux Contamines. Fin du voyage et début des souvenirs indélébiles…
Jeanne Palay
Note : Cette course se déroulant essentiellement sur glacier, faites appel à un guide si vous n’êtes pas familier de la haute montagne. Bureau des guides des Contamines : 04 50 47 10 08.
Refuge des Conscrits : 04 79 89 09 03 (réservation obligatoire).