Du 31 juillet au 2 août se déroule la deuxième édition de « Chamrousse en piste », un festival original qui allie spectacles de rue et randonnées en montagne. Interview de Medhi Kerbati, directeur de l’office du tourisme de Chamrousse.


Actumontagne.com : Quelle est l’origine de ce Festival ?
Medhi Kerbati : Depuis l’été 2008, nous avions mis en place des initiations au cirque avec la compagnie Cirque Autour, basée à Gières, dans la banlieue grenobloise. Nous avons eu envie d’aller encore plus loin, en transposant non seulement le cirque, mais aussi les autres spectacles de rue, à la montagne. C’est comme ça qu’est né l’an passé « Chamrousse en piste. »

Actumontagne.com: Pouvez-vous nous rappeler le concept de l’événement, qui a légèrement évolué par rapport à l’an passé ?
Medhi Kerbati : Chamrousse en piste mélange la randonnée et le spectacle « de rue », qui est en l’occurrence adapté au cadre naturel de la montagne. La journée du dimanche 31 juillet sera similaire à la formule de l’année dernière. Concrètement, en marchant dix à quinze minutes au départ de la station, le public pourra assister à un spectacle (théâtre, chant, magie, musique, danse, cirque…) au beau milieu des pistes.  16 troupes, à 70 % iséroises, se produiront ce jour-là sur l’ensemble du domaine skiable. Elles présenteront des spectacles d’environ quinze minutes, qu’elles joueront trois à quatre fois dans la journée. Il y a aura aussi quelques spectacles à la station même, pour les personnes ne pouvant se déplacer sur les pistes. Le lundi 1er août, nous proposerons un spectacle unique de 40 minutes sur le thème du vent, à la Croix de Chamrousse. Enfin, le mardi 2 août, les spectacteurs pourront partir faire une balade guidée avec un conteur. Celui-ci fera une sorte de conte improvisé en commentant ce qu’il voit dans la montagne.

Actumontagne.com : Quels objectifs poursuivez-vous avec ce Festival ?
Medhi Kerbati : Certes, les gens viennent d’abord en station pour faire des activités de montagne, donc plutôt sportives. Mais c’est important pour Chamrousse d’avoir aussi une offre culturelle pendant l’été,  avec des troupes de qualité, qui sont des habituées des grands festivals de spectacles de rue comme Aurillac ou Chalon-sur-Saône.  A travers cet événement, nous proposons  une approche plus ludique de la randonnée. Nous espérons ainsi donner le goût de la marche aux enfants. En termes de fréquentation, après avoir eu plus de 900 spectateurs l’an passé, nous serions très heureux d’atteindre la barre des 1500 personnes cette année.

Propos recueillis par Martin Léger