Cet été, deux concours de saut d’obstacles de classe internationale se déroulent en montagne. Du jamais vu pour cette discipline en France. C’est La Clusaz, pionnière en la matière, qui ouvre le bal du 2 au 10 juillet, suivie par Megève, du 27 au 31 juillet. Ces deux événements équestres internationaux vont réunir sous les cimes alpines quelques uns des meilleurs chevaux et pilotes du circuit européen. Spectacle assuré sur la piste, comme dans les deux villages, où une kyrielle d’animations autour de la plus belle conquête de l’homme sont programmées.


Belle affiche annoncée également du côté de à Megève, du 27 au 31 juillet. Pionnière en France du polo sur neige, la station haut-savoyarde ne pouvait pas rester à l’écart du saut d’obstacles ! Depuis trois ans  les Mégevans Frédéric Muffat et Pascaline Freiher-Scharapan oeuvraient pour concrétiser leur projet d’organiser un grand jumping à Megève. Respectivement papa de cavalière et cavalière, le duo, soutenu dès le départ par la commune, a reçu l’appui de leur voisin suisse Michel Darioly, organisateur de concours d’équitation (Verbier, Sion, Crans-Montana…). Grâce à son soutien, les portes fédérales se sont vite ouvertes. « Le nom de Megève a aussi beaucoup joué ainsi que l’expérience de notre station-village en matière d’organisation de grands événements sportifs », souligne Frédéric Muffat, président du comité d’organisation de ce concours, auquel le groupe Edmond de Rothschild s’est associé. Résultat, le trio a décroché d’entrée un concours de saut international trois étoiles (CSI***). Trois des 22 épreuves programmées vont compter pour la fameuse Rolex ranking list, classement mondial des cavaliers. "Le Suisse Pius Schwizer a confirmé sa venue et d’autres grands cavaliers sont en attente de confirmation", précise Olivier Bourqui, en charge des cavaliers, qui a reçu des demandes de la fédération équestre chinoise ! "Le concours de Megève tombe un week-end très chargé avec trois concours prestigieux cinq étoiles : Hisckstead en Grande-Bretagne, La Corogne en Espagne et San Patrignano en Espagne, du coup, certains grands pilotes ne seront pas là", regrette Olivier Bourqui qui espère un meilleur calendrier l’année prochaine. Le réglement autorisant les engagements jusqu’à la veille, des stars de la piste pourraient débarquer à la dernière minute, certains n’hésitant pas à participer à deux concours en même temps, moyennant une logistique d’enfer ! La dotation du Grand Prix -, 35 000 € – est motivante et en plus il offre à son vainqueur une wild card pour le prestigieux CSI de Genève. Mais Megève ne s’adresse pas qu’à l’élite avec son jumping. La commune et les organisateurs tiennent à faire de ce rendez-vous estival une  grande fête populaire autour de l’équitation, 3e sport le plus pratiqué en France.  

Sophie Chanaron