La 3ème édition de la Deux-Alpes Poker Week se tient du 9 au 14 janvier dans la station iséroise, pionnière en la matière. Tournois, sit’n’go, initiations et conférences sont au programme de cette semaine dédiée au jeu de cartes le plus populaire au monde.

Confiné dans les arrière-salles d’établissements glauques, et pratiqué par des individus peu recommandables. Telle est l’image qu’on avait du poker. Ces dernières années, le jeu s’est largement démocratisé et on ne compte plus les sites de poker en ligne, encouragés par la loi du 12 mai 2010, relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne. On estime ainsi aujourd’hui à 3 millions – dont 1,3 millions sur Internet – le nombre de joueurs de poker en France.
Surfant sur cette vague de popularité, la station des Deux-Alpes avait lancé sa première Poker Week dès 2009. « Nous voulions créer un événement original, qui sorte du domaine sportif. Le conseil d’administration de l’office du tourisme a tout de suite été séduit par le concept », explique Elodie Chalvin, responsable du service événementiel des Deux-Alpes.
Ce concept, c’est de proposer une semaine alliant ski et poker, en toute convivialité, le tout pour un budget raisonnable.* Il n’y a en effet aucune mise d’argent pendant cette Poker Week. Le seul risque des participants, c’est de gagner des lots offerts par les partenaires de l’événement, parmi lesquels des forfaits ou des cours de ski d’une semaine, des repas gratuits dans les restaurants, des entrées au spa ou encore un baptême de parapente offerts. « Même s’il n’y a pas d’argent à gagner, les participants se prennent vraiment au jeu. Les tournois, qui débutent en général à 18h, avec une heure de pause pour manger vers 20h, se terminent rarement avant minuit ou une heure du matin, voire trois heures, et même plutôt cinq heures pour la grande finale le dernier soir », précise Elodie Chalvin.


Un public plutôt masculin, français et jeune

Les formules de tournois changent d’un soir à l’autre. On observe une alternance entre les tournois « multi-tables » (on recompose les tables au fur et à mesure des éliminations), « bounty killer » – le but du jeu est d’éliminer les joueurs pros présents à votre table – ou les « shoot out », au cours desquels chacun reste à sa table, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus qu’un seul joueur par table. Si vous ne souhaitez jouer qu’une ou deux parties, optez pour le « sit’n’go » : vous commencez à jouer dès qu’une place se libère à une table (10 joueurs par table), et vous partez quand vous voulez. En tournoi ou en sit’n’go,vous jouerez selon les règles du Texas Hold’Em, la formule de poker la plus répandue à l’heure actuelle. Des initiations et des conférences sur le jeu  – la stratégie à adopter, le décryptage des « tells », c’est-à-dire des attitudes des joueurs,etc – sont également organisées pendant cette Poker Week.


Dès la première édition, le public a répondu présent: « On faisait chaque soir le plein à la salle Amphibia, soit 150 personnes aux tables du tournoi et 100 personnes à celles du sit’n’go. Et en 2010, nous avions 200 joueurs chaque soir pour le tournoi », se félicite Elodie Chalvin. A noter que le public de cette Poker Week est majoritairement masculin (à 90 %), français (à 88 %, dont 73 % originaires de la région Rhône-Alpes), et jeune (plus de 50% des participants avaient moins de 35 ans, même si toutes les catégories d’âge étaient représentées).

Martin Léger

* La centrale de réservation propose des packages à partir de 299 €/ personne pour la semaine du 8 au 15 janvier 2011, incluant l’hébergement (sur la base d’un appartement 4 personnes), le forfait remontées mécaniques 6 jours et le pack VIP qui garantit l’accès aux tournois de la semaine » le buffet et les boissons gratuites » les goodies. Infos au 04 76 79 24 38 ou sur www.les2alpes.com