TechnoAlpin France est un fidèle du salon Alpipro qui s’est tenu à Chambéry, les 20 et 21 avril dernier. L’occasion de faire le point sur la saison écoulée, à nouveau marquée par un faible enneigement, avec son directeur marketing Maxime Rougeaux.

Actumontagne : Ce troisième hiver doux et sec, c’est plutôt bon pour TechnoAlpin ?
Maxime Rougeaux : TechnoAlpin France a déjà effectivement signé de nombreux projets importants depuis le début de 2017 qui devrait être dans la continuité de l’année 2016 très positive. En France, les investissements dans la neige de culture ont enregistré l’an dernier, tous massifs confondus, une progressions de 34,5% par rapport à 2015. C’est 8% de mieux que la moyenne des dix dernières années ! Résultat en 2016, notre groupe enregistre au global une progression de 20%. Pour TechnoAlpin France, qui a réalisé 70 projets dont parmi les plus importants celui du Grand Bornand, la hausse est de 10%, avec un chiffre d’affaires passant de 30 M€ en 2015 à 33 M€.

Actumontagne : Ce sont les aides de la Région qui ont dopé votre activité ?
MR : Les initiatives des pouvoirs publics ont effectivement eu un réél impact, en plus de la prise de conscience des exploitants de la nécessité de se doter des outils les plus performants pour assurer l’enneigement de leur domaine skiable dès le début de la saison. La Région Auvergne Rhône-Alpes a donné la priorité à la neige de culture, octroyant dès 2016, une aide de 10 M€ aux investissements dans ce domaine. Les départements, et notamment celui de l’Isère soutiennent, également les stations. Le second volet du plan stations de la Région devrait continuer en 2017 à favoriser l’investissement dans les réseaux d’enneigement. De même, la reconduction de la mesure en faveur de l’investissement productif (suramortissement) annoncée par le gouvernement début 2017 a elle aussi été aussi un accélérateur pour les projets (Ndlr : valable pour tous les biens acquis avant le 15 avril)

Actumontagne : Quelles nouveautés montrez-vous sur le salon Alpipro ?
MR : Nous sommes venus à Alpipro avec deux nouveaux produits : un nouvel enneigeur basse pression, le ventilateur TR8 et une évolution de notre perche haute pression TL6, deux équipements encore plus performants que nous présenterons également à InterAlpin en Autriche du 26 au 28 avril. Le groupe est capable de fournir les deux technologies, ce qui est un atout considérable sur le marché. Jusqu’à présent, les stations françaises ont largement privilégié les enneigeurs haute pression. Elles investissent aujourd’hui de plus en plus sur les ventilateurs. Les deux technologies ne s’opposent pas, elles sont complémentaires, le principe étant d’installer le bon enneigeur au bon endroit pour réduire les coûts de production et préserver l’environnement.
 

 

 

 

 

 

- Advertisement -