Figure incontournable de la littérature régionaliste et de l'édition alpine, le patron de la librairie des Alpes, président d'Ex Libris Dauphiné, est l'un des fondateurs du Salon du livre de régionalisme alpin. Sa 14e édition se tient les 25, 26 et 27 novembre 2006 à Grenoble et a pour thème cette année : les Jeux olympiques d'hiver. De circonstance à la veille de Turin 2006.

Actumontagne.com : Tout d'abord, comment est né ce salon ?
Raymond Joffre : Lorsque j'ai créé l'association Ex Libris Dauphiné en 1984, j'avais déjà dans l'intention de lancer un salon consacré à la littérature régionaliste alpine. Il aura fallu attendre 1991 pour que cette manifestation voit le jour. Un an avant, Passy en Haute-Savoie, a créé un salon du livre de montagne. Nous avons bien sûr monté le salon grenoblois en accord avec ses organisateurs. Programmées à des dates différentes, l'automne pour nous, l'été pour Passy, les deux manifestations ne sont pas tout à fait sur le même créneau. Le Salon du livre de régionalisme alpin s'est avant tout centré sur les éditions anciennes même si nous vendons aussi des livres neufs.

Actumontagne.com : Qui sont les visiteurs du salon ?
R.J. : Avant tout les collectionneurs qui viennent chercher des choses très précises. Ici, ils trouvent regroupés en un seul lieu des libraires, des bouquinistes, des éditeurs.

Actumontagne.com : Peuvent-ils trouver des documents très rares ?
R.J. : Bien sûr ! Je voudrais d'ailleurs préciser que le prix d'un livre ancien ne dépend pas de son aspect esthétique, de la richesse de ses illustrations ou de son poids ! Une brochure de 15 pages avec une seule photo peut valoir plusieurs centaines d'euros si elle est très recherchée. C'est la rareté qui fait le prix.

 

Le Salon du livre de régionalisme alpin se tient dans la bibliothèque du musée de la place de Verdun à Grenoble

Actumontagne.com : Vous avez choisi cette année le thème de l'olympisme. Qu'est-ce que le public pourra voir sur ce sujet particulier ?
R.J : Chaque année, effectivement, le salon développe un thème. Avec les Jeux olympiques de Turin en février prochain, c'était d'actualité. Mais aussi parce que de nombreuses associations militent en faveur des Jeux d'hiver à Grenoble en 2018. Maintenant que Paris a été écarté, les chances de Grenoble remontent ! Nous avons donc tout naturellement demandé à Alain Arvin-Bérot, historien des Jeux et auteur d'un livre remarquable sur le père Didon, auteur de la célèbre devise, "plus vite, plus haut, plus fort", d'être le président du salon. Côté ouvrages, nous allons avoir en avant-première le numéro 30 de L'Alpe consacré à l'olympisme. Une exposition sur les Jeux olympiques d'hiver, réalisée par des associations et des collectionneurs privés, sera également répartie dans les différentes salles du musée. Le comité de sauvegarde de Grenoble présentera des photos originales sur les travaux réalisés à l'occasion des Jeux dans la capitale alpine en 1968.

L'Alpe numéro 30, présenté en avant-première au salon

Propos recueillis par Sophie Chanaron

De 9 h à 19 h. Entrée 2€. Ouverture le 25/11 à 16 h. 25 libraires (dont deux italiens et un suisse), une dizaine d'éditeurs, plus de 12 associations culturelles, une trentaine d'écrivains.