Cet été, Peisey-Vallandry mise sur la culture et crée deux nouveaux événements. Les explications de Lionel Fernandez, directeur de l’office du tourisme.

actumontagne.com : Pourquoi mettez-vous la culture en avant cet été ?
 Lionel Fernandez : La culture, l’un de nos fondamentaux, est en effet le fil rouge de la saison estivale 2011. Les vacanciers viennent en montagne pour consommer des activités de pleine nature et en la matière, notre offre est très large, mais ils viennent aussi chercher du sens, des valeurs, des contacts, indispensables pour se fabriquer des souvenirs. Nous leur proposons donc une petite immersion dans la culture montagnarde à travers notre patrimoine et nos traditions, et notamment le pastoralisme, autre pilier de l’économie de montagne. Notre village de 650 habitants compte encore une dizaine d’exploitations agricoles en activité, et cela toute l’année !

actumontagne.com : Le 17 juillet, vous créez donc un nouvel événement, l’itinéraire alpestre. En quoi consiste cette journée ?
LF : C’est une manifestation que nous proposons avec le concours de la Société d’économie alpestre, des éleveurs de la vallée de Peisey-Vallandry et d’autres partenaires, comme le parc national de la Vanoise, Baudet Malin, prestataire de rando avec des ânes ou la Fédération française de la randonnée. Nous allons faire converger le public vers l’alpage de Rosset, soit à pied, soit via le Transarc (1h de marche ensuite). Les personnes à mobilité réduite sont aussi invitées à venir car le Parc nous prête deux fauteuils tout terrain. Ils seront à disposition à l’arrivée du Transarc. L’idée, c’est que tout le monde se retrouve sur le site vers 12h30/13h. Sur place, dégustation de polenta, viandes grillées, fromage et vins de Savoie ou jus de pomme, concert et rencontre avec des alpagistes qui évoqueront leur métier. Un moment de partage et d’échange exceptionnel entre nos forces vives et nos hôtes (10€ le repas, 7€ -12 ans).

Actumontagne.com : Autre nouveau temps fort, le concert alpestre…
LF : Oui, il a lieu le 20 juillet à la bergerie du Rey où Samuel Silvin élève des chèvres et accueille déjà les vacanciers les mardis et les jeudis pour des goûters en alpage. Avec ce concert alpestre, nous proposons deux heures de musique celtique et manouche en plein air avec le duo de guitaristes Double Jeu. Samuel évoquera son métier de chevrier et le public pourra aussi déguster des produits locaux en admirant la vue sur les sommets du Beaufortain, dont la Pierra Menta.

 

Actumontagne.com : La traditionnelle fête du costume et de la montagne du 15 août est-elle maintenue ?
LF : Bien sûr ! Elle est le point d’orgue de la saison et témoigne de la volonté des Peiserots de cultiver les traditions et les savoir-faire d’autrefois.  Messe, défilé des costumes par corps de métiers (guides, moniteurs, bergers, polytechniciens, mineurs, bronziers d’art*…), repas champêtre et danses folkloriques rythment cette journée très animée et bon enfant.
Propos recueillis par Sophie Chanaron

 

*L’école des mines de Paris s’est installée un temps à Peisey (1795-1832) où des mines de plomb argentifère étaient exploitées. Après leur fermeture, de nombreux Peiserots ont émigré à Paris où ils sont devenus bronziers d’art avant de revenir au pays, fortune faite. Surnommés les Parisiens, ils ne quittaient jamais leur costume du dimanche, signe extérieur de richesse.