Créé à l’origine pour promouvoir les Chemins du Soleil – une traversée des Préalpes en VTT totalisant 1200 km de sentiers – le Raid éponyme se déroule cette année du 29 mai au 1er juin. Au programme de cette douzième édition : un raid élite de 243 km et 8200 mètres de dénivelé positif en quatre étapes, ou une randonnée non chronométrée en trois étapes, totalisant 213 kilomètres et 7400 mètres de dénivelé.

Dix jours à peine. C’est le temps qu’il aura fallu pour que les 700 places du 12ème Raid VTT des Chemins du Soleil trouvent preneurs. C’est dire le succès de cette épreuve, qui attire chaque année des participants originaires d’une douzaine de pays : Benelux, Grande-Bretagne, Etats-Unis, France… « Sur la formule rando, les vététistes étrangers représentent environ la moitié des inscrits », précise Hervé Simon, le directeur de course.
La clé de ce succès repose d’abord sur la qualité du parcours proposé. A l’origine, le raid se déroulait toujours entre une ville de la Drôme et Gap. C’est toujours le cas aujourd’hui, sauf que depuis deux ans, Gap est une année sur deux ville de départ, et l’autre année ville d’arrivée. Mais surtout, les parcours changent systématiquement d’une année sur l’autre. Le tracé du raid emprunte environ 10 % des sentiers des Chemins du Soleil *, « mais essentiellement des sentiers en dehors de cette traversée permanente.

© Cyril Crespeau

« Il peut s’agir de chemins déjà existants comme des GR, mais nous allons parfois aussi défricher le terrain pour créer des sentiers spécialement pour le raid. Et ce toujours en essayant de proposer des montées sur des pistes plutôt roulantes et des descentes techniques, sur du sentier monotrace. C’est souvent assez ludique, avec des enchaînements fluides, mais également impressionnant et engagé, avec pas mal de sentiers en bord de falaise », explique Hervé Simon.
Que vous optiez pour le raid élite ou la formule randonnée (non chronométrée), il faut savoir que ce raid est extrêmement exigeant, « aussi bien physiquement que techniquement, selon le directeur de course. Je pense qu’il faut avoir l’habitude de rouler au moins trois fois par semaine, avec au moins une sortie de 5 à 7 heures avec beaucoup de dénivelé. Parce que sur notre raid, une étape type comporte environ 3000 mètres de dénivelé. » Vous hésitez encore à franchir le pas ? Sachez que les traces GPS des différentes étapes sont téléchargeables sur le site de l’épreuve (http://www.raid-vtt.fr/). Une bonne occasion de vous tester sur une étape… avant de vous entraîner en vue de l’édition 2015, puisque comme nous l’évoquions ci-avant, il ne reste malheureusement plus de place pour l’édition 2014.

Martin Léger

© Cyril Crespeau

* Créés par l’association GTA (Grande Traversée des Alpes), les Chemins du Soleil offrent 1200 kilomètres de sentiers pour traverser les Pré-Alpes, avec deux parcours principaux. Le premier – Valence-Gap-Sisteron sillonne les chemins du Diois (sous les contreforts du Vercors), du Devoluy, du Gapençais et du Pays du Buëch. Le deuxième va du Lac Léman à la Méditerranée (Thonon – Nice) via Grenoble, avant de découvrir  – entre autres – les massifs de la Chartreuse et du Vercors. http://grande-traversee-alpes.com/fr/chemins-du-soleil

- Advertisement -