La quatrième édition du Mondial, événement phare du VTT de descente, s’est déroulée du 21 au  24 juin dernier aux Deux-Alpes. L’occasion de tester les vélos dernier cri, de découvrir les nouvelles pistes aménagées sur le domaine de la station, de profiter des nombreuses animations organisées pendant l’événement qui a fait station comble.

Village des stands. Avec son casque profilé, ses coudières, ses genouillères, ses protèges-poignet et quelques projections de terre sur son maillot et ses chaussures, Jérôme arbore la parfaite panoplie du vététiste-gladiateur qu’on croise fréquemment sur le Mondial du VTT. « Je suis venu aux Deux-Alpes pour la semaine avec des potes de Miramas – à côté Marseille. On profite de l’événement pour essayer les derniers modèles des marques, et surtout pour tenter de repérer les composants –fourches, freins,dérailleurs,etc – qu’on pourrait installer par la suite sur nos propres VTT. Vu la façon dont on peut maltraiter les vélos sur le domaine, c’est idéal pour se rendre compte de la résistance et de la fiabilité des différentes pièces. » N’entendez pas par là que les pistes VTT des 2 Alpes ressemblent à un champ de mines, mais plutôt que de par leur diversité, elles permettent de tester les vélos dans toutes les conditions possibles dans le domaine de la descente. Avec 105 km d’itinéraire répartis en 31 pistes (26 de descente et 5 de cross-country), du chemin très roulant au « single track » (sentier étroit et technique), le choix est vaste. Nous avons opté pour la Vallée Blanche, une nouvelle piste bleue située sur le versant de Pied Moutet, « idéale pour une première expérience en VTT de descente car elle est ludique et un poil technique sans être dangereuse », explique Sébastien Chovet, vice-champion de France de la discipline en 1994, aujourd’hui consultant VTT pour les Deux-Alpes.

Retour au pied des pistes. Plus de 160 marques affichent leurs dernières nouveautés sur l’un des 70 stands du « village » et attirent un public composé en majorité de véritables connaisseurs, mais aussi de vététistes du dimanche ou de touristes en vacances dans la station. Le Mondial permet à ces visiteurs de s’offrir un moment de rêve, en essayant des vélos de haute technologie, même s’ils savent pertinemment qu’ils n’auront sans doute jamais les moyens de se les offrir. « Les vélos que nous avons amené pour les tests coûtent entre 2500 et 4000 € », confirme Sébastien Chovet, qui est également responsable du team Ayton-Giant-Les Deux-Alpes.

Contact direct avec les pratiquants

Pour les exposants, l’événement est une occasion unique d’asseoir leur image de marque et/ou de se faire connaître, mais aussi d’avoir un contact direct avec les pratiquants, à travers les nombreux tests réalisés durant les 4 jours (environ 300 pour Giant par exemple). Toutefois, certaines marques raisonnent différemment. C’est notamment le cas de Scott, comme l’explique Franck Gamonet, son responsable promotion France : « Plutôt que de multiplier les tests pour le grand public, nous préférons privilégier les essais avec nos détaillants, parce que ce sont eux qui sont en contact direct avec les pratiquants tout au long de l’année. Nous prenons vraiment le temps nécessaire pour leur expliquer les spécificités de nos vélos, afin qu’ils soient parfaitement en mesure d’orienter le client vers l’achat du modèle le plus adapté à leur pratique. »

Nous avons à peine le temps de finir le temps notre discussion avec Franck Gamonet que le speaker annonce déjà le début de la démonstration de VTT trial par deux membres du team MBK. C’est parti pour 25 minutes de grand spectacle ! On a bien essayé de reproduire certaines des figures réalisées par les deux virtuoses sur le bike practice (parcours de maniabilité) mis en place par l’UCPA au pied des pistes, mais force est de constater qu’on est encore loin du compte ! Ce n’est que partie remise…

Martin Léger

Programme complet sur www.mondialduvtt.com