Tignes accueille du 20 au 22 mars la quatrième édition des Winter-X Games Europe. Superpipe et slopestyle, en ski et en snowboard, chez les hommes et chez les femmes, sont au programme de ces trois jours de compétition.

66 200 spectateurs en 2010 pour la première édition, 74 500 en 2011 et 103 500 l’an passé… Les chiffres de fréquentation parlent d’eux-mêmes : les Winter X-Games Europe de Tignes sont incontestablement la plus grosse compétition freestyle européenne à l’heure actuelle. Un rapide coup d’œil à la liste des athlètes invités confirme que tout le gratin mondial – ou presque – du freestyle sera présent pendant la quatrième édition de l’événement. Seul l’Américain Shaun White, superstar mondiale du snowboard, qui était présent à Tignes l’hiver dernier, manquera cette année à l’appel.

L’épreuve reine des Winter X-Games reste incontestablement le superpipe, qui se déroule dans un demi-tube de neige aux dimensions XXL : 176 mètres de long (contre 120 m pour un half-pipe classique), 7 mètres de haut (au lieu de 4 mètres) et 19 mètres de large. Les qualifications rassemblent 16 athlètes, qui ont deux runs pour se départager, seul le meilleur étant pris en compte. La finale rassemble les 8 meilleurs des qualifications, et se déroule elle en trois runs. Si le Plagnard Kevin Rolland avait fait de cette épreuve sa chasse gardée (médaillé d’or en 2010 et 2011), il aura cette année fort à faire. Ses concurrents les plus sérieux ? Les Américains David Wise (vainqueur des X-Games d’Aspen au mois de janvier et médaillé de bronze l’an passé à Tignes) et Torin Yater-Wallace (lauréat à Tignes en 2012, médaillé d’argent à Aspen en 2013 et récent vainqueur de la coupe du monde de half-pipe), sans oublier Thomas Krief, le skieur de l’Alpe d’Huez, médaillé d’argent sur ces Winter-X Games Europe en 2012. En snowboard, la lutte s’annonce acharnée entre le phénomène japonais de 14 ans, Ayumu Hirano (médaillé d’argent cette année aux Winter-X Games d’Aspen), le champion du monde 2013, le Suisse d’origine russe Iouri Podlatchikov (triple médaillé à Tignes : or en 2010, argent en 2011, bronze en 2012), l’Américain Louie Vito (médaillé d’argent l’an passé à Tignes) et pourquoi pas le Français Arthur Longo (deux podiums, dont une victoire, en coupe du monde de half-pipe, en 2010 et 2011, ainsi qu’une 4ème et une 6ème places cette année, toujours en coupe du monde) en trouble-fête. Chez les dames, l’Américaine Maddie Bowman, 19 ans, titrée en ski superpipe à Aspen en janvier, fait figure de favorite. Elle devra toutefois se méfier de la tenante du titre, la Canadienne Roz Groenwoud, de la Suissesse Virginie Faivre, mais aussi d’Anaïs Caradeux. Cette dernière, originaire de la Clusaz, a été médaillée lors des trois premières éditions des Winter X-Games Europe de Tignes : argent en 2011, bronze en 2010 et 2012. On suivra aussi la Plagnarde Marie Martinod, 28 ans, revenue cette année sur le circuit après plusieurs années d’absence, et qui a notamment terminé 5ème des championnats du monde et 4ème de l’étape de coupe du monde de Sotchi. En 2003 et 2004, elle avait obtenu trois victoires en coupe du monde de half-pipe. En snowboard, l’Américaine Kelly Clark pourrait enrichir son fabuleux palmarès. La « Shaun White au féminin » est déjà l’athlète la plus titrée des X-Games (Aspen et Tignes confondus), avec dix médailles, dont six titres (Aspen en 2006, 2011, 2012 et 2013, Tignes en 2011 et 2012). Cette épreuve féminine de snowboard superpipe aura des allures de championnats des Etats-Unis, puisque sept des huit concurrentes engagées sont Américaines. On regrettera l’absence de la Française Sophie Rodriguez, médaillée de bronze à Tignes en 2010 et troisième des championnats du monde de Stoneham (Canada), au mois de janvier 2013.

Peut-être moins médiatiques mais tout aussi spectaculaires, les épreuves de slopestyle se dérouleront sur le bas de la piste Double M. Le parcours se déroule sur 510 mètres de long et 190 mètres de dénivelé, avec trois kickers et neuf rails. Le format de compétition est le même que pour le superpipe : deux runs en qualifications, trois runs en finale, seul le meilleur étant pris en compte pour établir le classement. Contrairement au superpipe, les Français n’ont pratiquement aucune chance de décrocher une médaille. Et pour cause : on ne compte qu’un seul représentant tricolore engagé, en l’occurrence David Bonneville en ski. Les favoris pour le titre et les médailles ? Les Américains Tom Wallisch (vainqueur à Tignes en 2010, 2ème l’an passé), Nick Goepper (vainqueur cette année à Aspen), le Norvégien Andreas Hatveit (2ème à Tignes en 2011 et 3ème en 2012) le Britannique James Woods (médaille de bronze à Aspen en 2013 et à Tignes en 2011) en ski messieurs ; la Canadienne Kaya Turski (triple tenante du titre) et l’Américaine Keri Herman (médaillée d’argent à Tignes en 2010 et 2011) en ski dames ; le Canadien Mark McMorris (vainqueur à Aspen cette année, 2ème à Tignes l’an passé), le Finlandais Roope Tonteri (champion du monde de slopestyle et de big air cette année), l’Américain Eric Willet (triple médaillé à Tignes : or en 2010, bronze en 2011 et en 2012) en snowboard messieurs ; l’Américaine Jamie Anderson (médaillée d’or à Aspen en 2013 et à Tignes en 2011 et 2012), la Finlandaise Enni Rukajarvi (médaillée de bronze à Tignes en 2011 et 2012) et la Canadienne Spencer O’Brien (médaillée d’argent à Tignes en 2012 et de bronze à Aspen en 2013) en snowboard femmes.

De nombreuses animations seront également proposées en marge des compétitions : initiations au snwoscoot, démonstrations de boardercross, big air bag sur le snowpark des X-Games, avec des moniteurs UCPA pour assurer l’encadrement, et la possibilité de retrouver la photo de son saut sur son profil Facebook grâce à une borne tactile. Wed’Ze, partenaire officiel de l’événement, vous propose deux jeux concours : « Test and win », pour tester les nouveautés dans le snowpark, et « Rodéo snow », pour tester votre équilibre sur un simulateur de snowboard, et tenter de gagner de nombreux lots (skis, snowboards, masques, protections dorsales, sous-vêtements,etc). A noter aussi, chaque jour, des soirées officielles des X-Games à la discothèque « Le Blue Girl » (sur invitation, mais ouvert à tous à partir de 1h), ou encore « la libre antenne de Karel », l’une des émissions phares de Fun Radio, qui sera en direct de Tignes mercredi 20 et jeudi 21 mars.

Martin Léger

- Advertisement -