Alors que le ski de fond peine à renouveler ses pratiquants et à sortir de son image de sport exigeant et  austère, la Foulée blanche, grand rassemblement populaire dédié au ski nordique, continue elle, d’attirer les foules à Autrans. Mobilisant près de 300 bénévoles, elle draine quelque 140 000 participants, jeunes et moins jeunes, athlètes de haut niveau ou simples fondeurs du dimanche. La 29e du nom se déroule du 17 au 21 janvier. Au menu, des courses pour tous les skieurs et une ribambelle d’animations.

La question est sur toutes les lèvres. L’enneigement sera-t-il suffisant pour l’édition 2007 de la Foulée blanche ? Les organisateurs, à l’image de Thierry Gamot, directeur de la station d’Autrans et Aldo Moretti, responsable du centre de ski de fond, se veulent confiants, même si, effectivement, sur le théâtre des opérations, la couche de neige manque encore d’épaisseur. Mais pas de panique ; non seulement il reste une douzaine de jours avant le début de l’événement, mais désormais, avec l’enneigement artificiel du plateau de Gève, une bonne solution de repli existe, même si, de l’avis du directeur de la station, l’organisation des courses sur ce site d’altitude est plus complexe. «La Foulée blanche n’a été annulée qu’une fois en 29 éditions", rassure Aldo Moretti. C’était en 1990, année de triste mémoire car la neige ne daigna pas se montrer de l’hiver. "A l’époque, j’étais moniteur de ski et j’emmenais mes clients à l’Alpe d’Huez". «Nous ferons tout pour ne pas annuler la Foulée, quitte à modifier à la baisse les formats des courses", promet Thierry Gamot. Il faut dire que la Foulée blanche, dans le monde des fondeurs, c’est une véritable institution. Elle mobilise 300 bénévoles et accueille 140 000 participants environ, originaires de toute la France et bien au-delà. Grande fête du ski nordique, elle a su s’adapter à toutes les familles de skieurs en déclinant plusieurs parcours à leur attention. L’idée fondatrice ? Que chacun fasse sa trace, qu’importe la méthode, le niveau, l’âge ou le sexe ! La course mythique, comptant pour le Grand prix du Ski de fond*, a lieu le dernier jour des réjouissances, en l’occurence cette année, le dimanche 21 janvier, avec quatre circuits au choix (42 km, 20 km, 10 km et 5 km). Le 42 km, ouvert à tous, réunit les meilleurs compétiteurs en première ligne. A noter qu’à partir de cette année, les primes jouent la parité. Plus question que les hommes soient mieux récompensés de leurs efforts que la gente féminine !

Auparavant, les 17, 18 et 19 janvier, d’autres épreuves de glisse nordique, déclinaisons thématiques de la Foulée blanche, ouvrent les festivités. Cela commence avec la 7e Foulée des Jeunes, qui rassemble quelque 2000 collégiens et lycéens de la région Rhône-Alpes, valides ou non. Une belle leçon de vie. Le lendemain, place aux seniors pour la Foulée éponyme. Plusieurs distances sont proposées ainsi que deux parcours raquettes, mariant pour l’un orientation et tir et l’autre, découverte du patrimoine culturel et gourmand du Vercors. Enfin, le vendredi 19, la Foulée des Enfants, dédiée aux écoliers de 7 à 11 ans, réunit des enfants venus des quatre coins du globe pour une rencontre cosmopolite et multi-culturelle des plus enrichissantes pour nos chères petites têtes blondes et brunes !
Pour trouver votre Foulée blanche, allez sur le site www.lafouleeblanche.com  ou www.autrans.com

S.C.

*Avec la Transjurassienne, la Transpyrénéenne et l’Etoile des Saisies