Autrans accueille un grand concours national d’attelage les 27 et 28 juillet. Epreuve qualificative pour le championnat de France 2013, il réunit d’excellents meneurs originaires de tout l’Hexagone. A la clé du grand spectacle pour le public, qui peut ainsi apprendre à mieux connaître cette discipline équestre en plein essor, tant en version sportive que loisir.

A quelques semaines du concours national d’attelage qu’il organise depuis vingt ans à Autrans, Daniel Perret de l’Ecole d’attelage et du poney-club les Moineaux peaufine les derniers ajustements de ce dernier week-end de juillet, à la fois sportif et festif. Un événement qui participe à la valorisation de l’attelage équestre dans un cadre comme le Vercors qui lui sied bien.

Comme en équitation montée, il y a l’attelage de loisir et l’attelage de compétition, dont Daniel est un inconditionnel, même si dans sa structure d’Autrans, il enseigne toutes les disciplines avec sa vingtaine d’Haflingers, ces poneys à la belle robe alezan crins lavés, originaires du Tyrol, très polyvalents. Les 27 et 28 juillet, le public va ainsi découvrir dans un écrin de verdure, les trois tests au programme des équipages, à savoir du dressage, du marathon, équivalent du cross en équitation montée, et de la maniabilité. Des épreuves qui requièrent de la part des meneurs mémoire, concentration, rigueur et… sang-froid, car lancés au grand galop, les attelages, notamment ceux tirés par quatre chevaux, déménagent vraiment !

En bord de piste, le spectacle est fascinant, même pour les néophytes qui n’entendent rien à la subtilité de la pratique, ni au jargon du milieu. « A Autrans, nous réunissons beaucoup de spectateurs, davantage que pour le championnat de France ! », se félicite l’organisateur, ravi de populariser ce sport, mais qui met en garde ceux qui voudraient s’y lancer sans formation ad hoc. « L’attelage reste une discipline dangereuse. Si les accidents d’attelage sont moins nombreux que les chutes de cheval, ils sont souvent plus graves ». Bref, on ne s’improvise pas meneur, on le devient. De même que l’attelage n’est pas inné chez un cheval. A bons entendeurs !
Sophie Chanaron

Initiation à l’attelage au poney-club des Moineaux à Autrans, de 120 à 150€ la journée selon le nombre de participants. Tél : 04 76 95 31 12

 

- Advertisement -