Pour la deuxième fois après 2013, Vaujany accueille les championnats de France de patinage artistique et de short-track, du 13 au 15 décembre. Une centaine de compétiteurs sont attendus dans les disciplines suivantes : individuel messieurs et dames, couples, danse sur glace, patinage artistique synchronisé, ballet, ainsi qu’en short-track (500 m, 1000 m et 1500 m, messieurs et dames, et relais mixte). Les meilleurs Français seront là : les vice-champions olympiques Gabriella Papadakis / Guillaume Cizeron en danse sur glace, Morgan Ciprès / Vanessa James en couple (médaillés de bronze aux Mondiaux 2018), Maé-Bérénice Meité et Laurine Lecavelier chez les dames, le Grenoblois Kevin Aymoz et Romain Ponsart chez les messieurs, ainsi que Luc Economides. Ce dernier, qui s’entraîne depuis le mois de mai 2018 à l’académie montée par Florent Amodio (champion d’Europe en 2011) à Vaujany, peut briguer un podium, quelques semaines après sa deuxième place aux Masters de Villard-de-Lans (qui rassemblaient la plupart des meilleurs Français). A suivre également, en ballet, l’équipe de Villard-de-Lans, multiple championne du monde en titre, ou, en patinage synchronisé, celle des Zoulous de Lyon.

Les Zoulous de Lyon risquent une nouvelle fois de faire main basse sur le titre de champion de France de patinage artistique synchronisé © Olivier Brajon / Patinage Magazine

Ces championnats de France permettent entre autres de mettre à l’honneur des disciplines méconnues mais ô combien spectaculaires, comme  le patinage artistique synchronisé – PAS, qui est en quelque sorte une « déviation » de la danse sur glace – et  le ballet (plus « libre », comme les couples), qui se déroulent tous deux en équipes mixtes (16 patineurs pour le PAS, jusqu’à 20 en ballet). Comme les autres disciplines du patinage artistique, le ballet et le PAS se décomposent en un programme « court » (avec figures imposées, d’une durée respective de 2 minutes trente secondes et 3 minutes) et un programme libre (5 minutes et 4 minutes).
Les patineurs présents à Vaujany n’iront pas seulement chercher des médailles et des titres nationaux. Les championnats de France constituent aussi l’une des étapes du « chemin de sélection » pour les compétitions internationales majeures que sont les championnats d’Europe et les championnats du monde, au même titre que d’autres épreuves (comme les Grands Prix ISU) ou des tests complémentaires.

Photo de une : Vanessa James et Morgan Ciprès, qui viennent de remporter la finale du Grand Prix (l’équivalent de la coupe du monde), seront les grands favoris des championnats de France de Vaujany © Olivier Brajon /Patinage Magazine

- Advertisement -