La coupe du monde de saut à ski d’été fait étape à Courchevel lundi 13 et mardi 14 août. Si les meilleurs sauteurs du circuit mondial sont attendus aux tremplins olympiques du Praz, les espoirs de la discipline profitent de cette tournée estivale pour se frotter à l’élite internationale. Parmi eux, Nicolas Mayer du club des sports de Courchevel, bien parti pour suivre les traces d’un autre enfant du pays, Nicolas Dessum, septuple champion de France de saut à ski, qui profite de l’occasion pour mettre officiellement un terme à sa carrière d’athlète et embrasser celle d’entraîneur.

Bien que figurant parmi les plus anciennes disciplines des sports d’hiver, le saut à ski reste, en France, un sport confidentiel. Le nombre de licenciés dépasse à peine les 300 inscrits pour une vingtaine de clubs. Il faut dire que, contrairement au ski alpin ou au ski de fond qui eux, se sont largement déclinés en version loisir, le saut à ski, lui, ne se pratique qu’en compétition. Les tremplins homologués français se comptant sur les doigts d’une main, pas évident pour le grand public de voir du saut à ski en live ! Dans les Alpes, il y a Courchevel, Chamonix ou encore Autrans. 
Choisie pour accueillir les épreuves de saut à ski des Jeux olympiques d’hiver d’Albertville en 1992, Courchevel est la seule des trois stations à disposer d’un grand tremplin (120 m). La station savoyarde s’est donc imposée comme l’un des deux lieux d’entraînement privilégiés des athlètes tricolores avec Prémanon dans le Jura. Elle est aussi habilitée à organiser des compétitions internationales. Ce qu’elle fait à la belle saison puisque Courchevel est l’une des étapes incontournables de la tournée d’été de la coupe du monde de saut à ski. Celle-ci, réduite de sept à quatre étapes depuis l’an dernier, fait escale à Courchevel ce 14 août où une quarantaine de sauteurs est attendue pour la finale. Dès ce lundi 13 août à 17h, les athlètes vont s’entraîner sur les tremplins olympiques du Praz où les qualifications pour la finale du lendemain débutent vers 19h. 

 

Les prétendants au podium ? Le Polonais Adam Malysz, vainqueur de la coupe du monde 2007, le Norvégien Anders Jacobsen, 2e de la dernière coupe du monde ou encore l’Autrichien Thomas Morgenstern, champion olympique en titre et vainqueur hier de l’épreuve d’Hinterzarten en Allemagne. « La tournée d’été permettant de faire le point avant la saison d’hiver, tous les grands noms de la discipline sont présents », explique Nicolas Dessum, sept fois champion de France de saut, recordman français de la discipline (207,5 m), vainqueur d’une épreuve de coupe du monde. « Elle offre aussi aux jeunes sauteurs l’opportunité de se mesurer à l’élite mondiale». 

Toute la station sera derrière Nicolas Mayer qui fait ses premiers pas dans la tournée d’été !

 

Le sauteur de Courchevel, entré en équipe de France en 1994, connaît bien les jeunes. Professeur de sport et désormais entraîneur, Nicolas Dessum s’occupe depuis quelques mois du pôle Jeunes à la Fédération. Un pôle jeunes d’où sont sortis les trois juniors de l’équipe de France : Benjamin Bourqui, Alexandre Mabboux ou encore Nicolas Mayeur. Originaire de Courchevel, ce dernier participe pour la première fois aux qualifications du Grand Prix de Courchevel. « Pour moi, c’est l’occasion de découvrir le circuit d’été sur un tremplin que je connais bien, devant mes supporters », s’enthousiasme le sauteur de 16 ans. Tombé dans la marmite du saut à ski à l’âge de 7 ans, il fait aujourd’hui parti des six athlètes de l’équipe de France susceptibles de défendre nos couleurs aux Mondiaux de 2009 et aux JO de Vancouver en 2010. Sa prestation à Courchevel sera une bonne indication sur son niveau face aux meilleurs et un galop d’essai indispensable à la veille de la saison 2008.
Deux raisons suffisantes pour venir au Praz le soutenir lui et les autres représentants français (Emmanuel Chedal, autre enfant du pays, David Lazzaroni et Vincent Descombes Sevoie) et à cette occasion participer à la grande fête de l’air qu’organise simultanément la station.
Sophie Chanaron

Le jubilé de Nicolas Dessum
A l’occasion de la manifestation de Courchevel, l’ancien champion français va annoncer officiellement l’arrêt de sa carrière d’athlète. Une nouvelle vie l’attend qui ne devrait pas être très éloignée des tremplins puisqu’il a passé son diplôme d’entraîneur et qu’il pourrait notamment prendre en charge le futur centre d’entraînement fédéral de Courchevel. A suivre…