Programmée du 17 au 21 août prochain, la 4e édition de l’UT4M, l’Ultra Tour des quatre massifs autour de Grenoble, propose plusieurs nouveautés. De huit courses différentes, le trail isérois passe à dix. L’Ut4M 40 Chartreuse et l’Ut4M 40 Vercors sont rejoint par l’Ut4M 40 Belledonne et l’Ut4M 40 Oisans. A la clé, la création de l’Ut4M Challenge qui permet de disputer le 160 en quatre étapes de 40 kms. Une formule innovante pour humaniser l’ultra-trail.

Après la Bastille l’an dernier, c’est à Chamrousse que les organisateurs de l’Ut4M ont donné rendez-vous aux traileurs, aux bénévoles et à la presse pour le lancement de la 4e édition de l’Ut4M. Les parrains de l’ultra-trail grenoblois, Julien Chorier, vainqueur l’an dernier du tout nouveau kilomètre vertical, et Frédéric Desplanches, vainqueur du 160 kms en 2014, étaient bien sûr présents. A leurs côtés, deux autres pointures internationales de la discipline, le Vosgien Stéphane Brogniard, qui a annoncé qu’il prendrait le départ du 100 Master en août prochain, ou encore Maud Gobert, championne du monde de trail en 2015. Des ambassadeurs du trail dont la caution est importante pour l’attractivité de l’Ut4M qui doit rivaliser, à cette période de la saison, avec de nombreux autres trails, l’EDF Cenis Tour, l’Ultra-trail du Mont Rose, le Grand Raid des Pyrénées, l’UTMB, L’Echappée Belle dans Belledonne…

Sébastien Accarier, le directeur de course de l'Ut4M
Pour se distinguer de ses confrères, l’Ut4M met en avant le lien inédit dans le trail qu’il propose, entre ville -Grenoble et son agglo- et montagne, en l’occurence les quatre massifs qui cernent la capitale des Alpes : le Vercors, la Chartreuse, l’Oisans et Belledonne. Le maire de Chamrousse, Philippe Cordon, insiste, parlant de la montagne comme étant l’ADN de la ville de Grenoble. Pendant la course, les coureurs quittent effectivment rarement des yeux l’agglomération grenobloise. Le public peut aussi très facilement aller encourager les concurrents, avec 30 points de ravitaillements très accessibles. « En 2016, nous complétons l’offre de courses », résume Sébastien Accarier, président de l’association de Grenoble Outdoor Aventure, et directeur de course. « Nous avions l’Ut4M 40 Vercors et l’Ut4M 40 Chartreuse. Nous lançons l’Ut4M40 Oisans et l’Ut4M Belledonne, ce qui nous permet de créer l’Ut4M Challenge, notre 160 en 4 étapes. Nous réhumanisons la pratique de l’ultra-trail ». S’inspirant du Tour de France, ce nouveau challenge décernera plusieurs classements : celui du leader au scratch, celui du leader femmes, celui du meilleur grimpeur et celui du meilleur sprinter.

Des pointures du trail : Stéphane Brognard, Maud Gobert, Frédéric Desplanches, la nutritionniste Stéphanie Schmitt et Julien Chorier
Autres nouveautés, l’Ut4M 160 devient l’Ut4M Xtrem et l’Ut4M Vertical, change d’horaires. Il  passe du matin au soir pour une autre ambiance.
Les organisateurs espèrent quasi doubler le nombre d’inscrits au départ des épreuves. L’an dernier, ils étaient 1700. 3000 sont donc attendus en août prochain, et au moins autant d’accompagnants, l’idée étant bien sûr, que cet événement participe à la promotion touristique de la métropole grenobloise, dont 2/3 des communes sont situées en montagne.

Une reconnaissance en mode trail blanc

L'Ut4M façon trail blanc pour la première reconnaissance officielle 2016 ©Benoit Audigé

Le plateau de l'Arselle au crépuscule et enneigé : grandiose pour les coureurs de l'Ut4M en reconnaissance ©Benoit Audigé
Hier soir, de nombreux coureurs étaient présents à Chamrousse pour la toute première reconnaissance de la 4e édition de l’Ut4M. Cette année, elle s’est située du côté du plateau de l’Arselle et a pris la forme d’un court trail blanc nocturne. Paysage grandiose, magnifié par les chutes de neige de ces derniers jours. L’été prochain, changement de décor complet pour ce site très apprécié des familles où de nombreuses animations sont prévues par la station à l’intention du public venu encourager les coureurs.

 

- Advertisement -