Pour sa 18ème édition, la Pyramide d’Oz – qui servait cette année de support aux championnats de France, a tenu toutes ses promesses, en dépit du forfait de dernière minute de William Bon Mardion (vainqueur de la Pierra Menta en 2013, champion du monde individuel et par équipes de ski-alpinisme). Le nouveau parcours concocté par le club organisateur « Montagnes de l’Oisans », résolument « haute-montagne », démarrait de l’Alpette, à 2000 m d’altitude. Il a séduit les 294 concurrents par sa technicité et sa variété (passages à pied, descentes spectaculaires sur une neige parfois à la limite de la glace, avec des rochers à éviter)

Mathéo Jacquemoud, vainqueur de la Pyramide d'Oz 2014
Grands favoris de l’épreuve individuelle, samedi 11 janvier, le Français Mathéo Jacquemoud (du club de Courchevel) et l’Espagnol Kilian Jornet se sont livrés un magnifique mano a mano, se détachant dès la deuxième montée. C’est dans la dernière descente, juste avant le dernier petit « raidard » final, que Jacquemoud a fait la différence, pour finalement s’imposer avec trente secondes d’avance sur Jornet et deux minutes neuf secondes sur Valentin Favre, troisième. Chez les dames, Laëtitia Roux (Team Ecrins Hautes-Alpes) a écrasé la concurrence, puisqu’elle remporte la course avec près de six minutes d’avance sur sa dauphine, Emelie Forsberg, la troisième – Axelle Mollaret – pointant à neuf minutes.

Laëtitia Roux a remporté à la fois l'épreuve individuelle du samedi et les championnats de France de sprint, le dimanche.

Dimanche 12 janvier, au lendemain de la Pyramide, Oz accueillait également la troisième édition des championnats de France de sprint. Cette épreuve hyper spectaculaire reproduit sur un parcours de 80 mètres de dénivelé toutes les composantes d’une épreuve de ski-alpinisme, avec alternance de montées, descentes, manipulations techniques et mêmes pas de patineur pour finir, le tout en à peine trois minutes ! Le Chamoniard Yann Gachet, champion de France en titre – également auteur d’un podium en coupe du monde l’hiver dernier – conserve son bien. Il s’impose devant Valentin Favre et Didier Blanc. Chez les dames, succès de Laëtitia Roux devant Marion Maneglia et Emilie Favre.

Kilian Jornet a terminé deuxième, à trente secondes du vainqueur.

 

- Advertisement -