Le préfet de la Haute-Savoie et le maire de Saint-Gervais-Mont-Blanc recommandent aux alpinistes de différer leur ascension du sommet du mont-Blanc par le couloir du Goûter. En effet, en conséquence de l’épisode de canicule et de sécheresse que connaît le département depuis plusieurs semaines, d’importantes chutes de pierres se produisent sur la voie dite normale vers le Toit de l’Europe. Les autorités se félicitent que les compagnies des guides et responsables de refuge, sensibilisés à la situation, se soient engagés à relayer ces recommandations auprès des alpinistes. Et de rappeler que le massif du Mont-Blanc est un territoire vaste offrant de nombreuses autres courses de moyenne et de haute montagne, invitant les amateurs de randonnées et d’alpinisme à s’informer auprès des bureaux des guides, notamment de Chamonix et de Saint-Gervais, des offices de tourisme et de l’office de haute montagne de Chamonix (OHM) pour découvrir des courses praticables ainsi que les conditions d’accès à la haute montagne et les règles de sécurité à respecter. En fonction de l’évolution de la situation, le préfet de la Haute-Savoie et le maire de Saint-Gervais font savoir qu’ils prendront « toutes les meures nécessaires à la préservation de la sécurité des alpinistes candidats à l’ascension au sommet du Mont-Blanc par la voie normale ».