Il n’y a pas que le ski alpin qui a la cote dans la plus grande station du Beaufortain ! Vous avez l’embarras du choix pour pratiquer une activité alternative : ski de fond, biathlon, raquette, marche consciente… Pour repartir en pleine forme de votre séjour au grand air de la montagne.

L’activité la plus évidente pour changer du ski alpin, c’est le ski nordique. Avec sa déclinaison très tendance, le biathlon, qui allie ski de fond et tir à la carabine. Versant ski de fond, l’ESF des Saisies propose des cours en classique et en skating. “Le classique peut se pratiquer version balade, ou plus sportive, au choix. Quant au skating, c’est l’approche performance du ski nordique”, indique le moniteur Cédric Bernard.

©Thuria

Versant biathlon, le stade des JO de 1992 sert de cadre prestigieux aux initiations. “On tire à 50 mètres, avec une carabine 22 long rifle, comme en coupe du monde. On peut ainsi se mettre dans la peau des champions, de façon ludique”, précise Cédric Bernard.
L’ESF propose aussi des sorties collectives en raquette, avec des panoramas sur le mont Blanc, les chalets du Beaufortain… Et un soir par semaine, une rando nocturne en raquette avec dîner en refuge.

Ski de fond tout terrain
Quid des alternatives moins connues ? La rando nordique consiste à se balader en montagne avec des skis de fond assez larges, dotés de carres et d’écailles. La version tout terrain du ski de fond, en quelque sorte. L’accompagnatrice Anne-Marie Recollin-Bellon aime faire découvrir cette discipline à ses clients : “On est vraiment en immersion dans la nature, en dehors des pistes. On ne se fait pas mal, ni peur, donc cela rassure les personnes qui ont mal vécu leur expérience de ski alpin. C’est une découverte en douceur de la montagne. J’adore !”.
Toutes ces disciplines nordiques ont pour point commun de tonifier tout le corps (bras, jambes, abdominaux…) et d’améliorer l’endurance. Elles ont également un effet positif sur l’équilibre, aussi bien physique que psychique.

Connexion à la nature
Autre activité différente : la marche consciente, pratiquée par l’accompagnatrice en montagne Hélène Durand. “Ce sont des sorties en raquette en dehors des sentiers damés. On démarre par des auto-massages, des exercices de respiration, et une prise de conscience du corps. Ensuite on part marcher, avec des pauses pour faire des exercices sur la respiration, du chi-gong…” Les bienfaits de la marche consciente ? “Cela permet de se centrer sur le présent, d’éviter les pensées parasites, et de se connecter à la nature. Par la marche consciente, on peut atteindre un état méditatif, et même ressentir des émotions poétiques”.

©Hélène Durand

Moins d’oxygène, plus de pêche

La station des Saisies s’est dotée d’une salle hypoxique, en service depuis l’hiver 2015/2016. Dans cette salle avec vélos, rameurs, tapis de course, est recréée une atmosphère qui se rapproche de celle des hautes altitudes, avec moins d’oxygène. Les sportifs viennent y faire des exercices en altitude simulée. “L’organisme s’adapte en stimulant les fonctions respiratoires, métaboliques… Cela apporte une meilleure condition physique, une meilleure endurance, et une meilleure récupération”, expose Frédéric Hurlin, salarié de cet équipement.

©Frédéric Hurlin

L‘originalité de la salle hypoxique des Saisies : elle est accessible au grand public, et pas seulement aux athlètes de haut niveau. “Mais il ne faut pas faire que de la salle hypoxique. Cela doit être envisagé en complément d’autres sports, d’endurance ou de vitesse”.
50 € la séance de 2 heures (forfaits pour plusieurs heures).

Tél. 06 14 44 37 14 ou www.lessaisies.com/salle-hypoxique-du-signal-les-saisies.html

Jeanne Palay

Photo de Une : ©Thuria