Les stations de la Drôme proposent toute la palette des sports d’hiver : ski alpin, ski de fond, freeride, freestyle, snowkite, biathlon, raquette à neige ou encore chien de traîneau. Une activité nordique en plein boom partout en montagne, mais qui prospère depuis trente ans dans le Vercors drômois. Formé de plateaux désertiques et de forêts denses, ce territoire sauvage est idéal pour sa pratique. Version sportive ou contemplative, à vous de choisir votre aventure polaire !

A Vassieux-en-Vercors, ne vous étonnez pas de croiser des mushers espagnols, allemands ou encore écossais, aux côtés de leurs homologues français. Compétiteurs aguerris, ils viennent s’entraîner sur les pistes dédiées ou dans les grandes étendues sauvages du Vercors drômois, avant de partir disputer leurs courses. "Vassieux-en-Vercors, c’est l’un des lieux mythiques de la discipline en Europe, et le seul site en France à proposer autant de kilomètres de pistes dédiées au chien de traîneau, soit 50 km damés", explique Alexandre Bringard, musher depuis 6 ans à Vassieux-en-Vercors et deuxième du Trophée de la Grande Odyssée Savoie-Mont-Blanc 2013, la plus longue course à étape au monde*. "Le Conseil général de la Drôme, qui gère les sept stations de ski du département, met vraiment l’accent sur la pluriactivités des sites, et fait beaucoup pour notre sport", se félicite Alex.
Aux 50 km de pistes damées pistes damées de Vassieux, s’ajoutent au moins autant de kilomètres d’itinéraires hors traces. Pas étonnant que le chien de traîneau continue ici à attirer les candidats à l’évasion, façon Grand Nord, plus de 30 ans après ses débuts comme activité de loisir. "L’engouement pour la discipline ne se dément pas", confirme Alex. Comme son comparse avec qui il travaille au sein de la structure Chien de traîneau Vercors, William Rabasse, champion de France mi-distance en 2009, Alex partage son temps entre la pratique de la compétition et l’enseignement du chien de traîneau à Vassieux-en-Vercors. Le village, haut lieu de mémoire de la Résistance, compte une petite dizaine de structures où l’on peut faire du chien de traîneau. Deux formules au choix : le portage ou la conduite d’attelage, selon que l’on ait envie d’être contemplatif ou actif.


Le portage (photo ci-dessus) consiste en effet à embarquer dans un traîneau et à se laisser conduire par un professionnel. Un bon moyen pour les personnes à mobilité réduite d’aller explorer des territoires à la beauté à couper le souffle !

Les adeptes d’exercice plus physiques seront davantage emballés par la conduite d’un attelage, à laquelle on s’initie assez rapidement. "95% de nos clients sont débutants", observe Alex. "Au début, la conduite d’attelage, c’est 5 mn de stress, mais après ce n’est que du bonheur !", poursuit le moniteur diplômé d’Etat, affirmant qu’il ne faut que quelques minutes pour apprendre le b.a.-ba du pilotage. Le démarrage se fait sur des pistes faciles avec des attelages de deux à quatre chiens, suivant la morphologie des apprentis-mushers. Ensuite, une fois les consignes bien intégrées, direction les sites emblématiques du massif, comme le plateau d’Ambel ou le plateau des Gagères, surnommé la petite Sibérie, où l’on peut vraiment lâcher les chiens ! Grâce au climat assez rude des lieux, l’activité, accessible dès 9 ans (attelage de deux chiens), peut se pratiquer assez tard dans la saison.
Sophie Chanaron

Renseignements sur www.montagne.ladrome.fr. Tarifs moyens : Portage 1h : 60€ pour les adultes, 30€ pour les enfants ; conduite : 100 € la demi-journée, 150€ la journée

*La Grande Odyssée Savoie Mont-Blanc 2013 se dispute du 12 au 23 janvier 2013 et le Trophée Grande Odyssée est l’un des trois courses courtes de la course phare, à destination des mushers moins capés.

Les sept stations de la Drôme


Avec ses sept stations de moyenne montagne, la Drôme est aussi une destination neige ! Moins connu que ses voisins isérois et savoyards pour les sports d’hiver, ce département rhônalpin a de nombreux atouts en poche, notamment pour les familles : stations à taille humaine, forfaits de ski à prix doux et ambiance bonne enfant. Les tarifs des forfaits alpins vont de 10,40 à 15,20€ pour les adultes (8,70 à 12, 40€ pour les -18 ans et les plus de 65 ans). En nordique, 7,50€ pour les adultes, 3,20€ pour les -18 ans. Pour connaître les ouvertures des stations, il est indispensable de consulter le bulletin d’enneigement actualisé tous les jours sur le site du Conseil général. A noter que pour l’instant, la station de Valdrôme, faute d’un enneigement suffisant, est restée fermée. Avec les chutes de ce week-end 19 et 20 janvier, elle pourrait ouvrir le week-end prochain. Réponse en milieu de semaine.

- Advertisement -