Les meilleurs pilotes européens de VTT de descente débarquent à Oz-en-Oisans les 30 et 31 juillet, à l’occasion d’une manche de la Nissan European Downhill Cup.

« Notre objectif, c’est de montrer à l’international tous les efforts consentis par Oz pour développer l’offre VTT», affirme Jacky Bossard, directeur de la station, qui ambitionne d’accueillir une épreuve de coupe du monde de descente d’ici deux à trois ans.
Oz a mis les petits plats dans les grands, avec un investissement global avoisinant les 100 000 euros, et la mobilisation de 80 bénévoles lors des épreuves. La piste de Poutran a subi d’importantes modifications : « Nous avons changé la portion intermédiaire et la partie finale. Au milieu de la descente, nous avons remplacé une partie de relance par une ligne beaucoup plus directe et spectaculaire qui fera passer les pilotes par-dessus la rivière. Le final a aussi été réaménagé, avec six sauts qui s’enchaînent en l’espace de 25 secondes. Nous avons aussi rabaissé le départ afin d’avoir une descente plus courte : on devrait tourner entre trois minutes et trois minutes vingt, contre quatre minutes dix auparavant », précise Jacky Bossard.

 

Ces modifications ont pour but de rendre la piste plus télégénique, puisqu’une quinzaine de chaînes de télévisions à l’international vont retransmettre l’épreuve en direct. « Nous avons notamment des chaînes belges et hollandaises, très importantes pour nous puisque les touristes de ces deux pays représentent la moitié de notre clientèle estivale totale », rappelle Jacky Bossard. En France, c’est TV8 Mont-Blanc qui devrait retransmettre la course.

Navettes gratuites depuis Grenoble

Le spectacle sera assurément au rendez-vous, puisqu’on annonce la présence du Britannique Dan Atherton et du Néo-Zélandais Sam Blenkinsop, deux membres du top 5 mondial en descente, sans oublier les Français Cédric Gracia (triple médaillé mondial en descente, dual slalom et four cross), Thibault Ruffin, Quentin Derbier,etc. Un short-track urbain sera également au programme de l’événement, le samedi 30 juillet en soirée. Il s’agit d’un parcours descendant d’environ 30 secondes, dessiné dans la station, avec passages d’escaliers et de rampes, virages relevés, enrochements, etc. Chaque coureur aura deux passages, seul le meilleur étant comptabilisé. Sachez enfin que des navettes gratuites assureront la liaison entre la gare routière de Grenoble et Oz-en-Oisans le dimanche 31 juillet afin d’assister à l’épreuve.

Martin Léger