Qu’ont en commun Alexis Pinturault, Tessa Worley, Jean-Baptiste Grange, Marion Rolland, Adrien Théaux ou encore Gauthier de Tessières ? Avant de briller dans les équipes de France de ski alpin, tous ont un jour participé au Ski Open Coq d’Or, une épreuve créée en 1994 par le Syndicat National des Moniteurs de Ski Français (SNMSF), et la Fédération Française de Ski (FFS), en association avec Rossignol.
La 20ème édition se déroulera du 2 au 5 avril prochain aux Menuires, qui accueille l’événement pour la septième fois de son histoire. Quelque 1500 jeunes skieurs de 10 à 14 ans sont attendus pendant ces quatre jours, pour s’affronter sur des épreuves de slalom géant, slalom parallèle et skicross.

© Zoom
« Les Champions de demain sont au Coq d’Or, c’est une certitude ! Le niveau technique augmente d’année en année. Le Ski Open Coq d’Or nous permet de repérer les pépites du ski français » explique Fabien Saguez, directeur technique national de la FFS. La particularité de cette épreuve est qu’elle s’adresse aussi bien aux enfants des stations – licenciés dans des ski-clubs – qu’aux petits citadins, qui peuvent se qualifier en passant simplement une flèche, un chamois ou une fusée (épreuves organisées par les ESF) pendant leurs vacances, et ce jusqu’au 16 mars. C’est d’ailleurs par le biais de ce Ski Open Coq d’Or que des citadins comme Gauthier de Tessières ou Marie Marchand-Arvier ont pu par la suite intégrer l’équipe de France de ski alpin, et décrocher un titre de vice-champion du monde de super-g (en 2009 pour MMA, en 2013 pour De Tessières).

© Zoom

« Cette édition 2014 sera exceptionnelle car nous célèbrerons cette année les 20 ans de ce grand rassemblement de jeunes talents ! Un moral de vainqueur, une motivation à toute épreuve, et une formidable envie de skier, de se surpasser, voilà ce qui anime ces coureurs du Ski Open Coq d’Or, qui viennent se mesurer à leurs pairs au cours de cette semaine de compétition aux Menuires », explique Gilles Chabert, le président du SNMSF. Michel Vion, président de la FFS, note de son côté que « les confrontations entre ces jeunes skieurs talentueux sont de plus en plus intenses et permettent aux meilleurs d’entre eux de suivre un programme d’entraînement national leur permettant de les amener progressivement vers le haut niveau avec l’objectif d’intégrer les Equipes de France. Que leurs efforts soient récompensés par le bonheur et l’émotion que ressentiront tous ces jeunes dans les portillons de départ de cette magnifique compétition. »

Photos : crédit Zoom

- Advertisement -